Les quotas de thon rouge fixés à 13.500 tonnes par an

Les quotas de thon rouge fixés à 13.500 tonnes par an

Les 48 parties prenantes à la réunion de l’ICCAT ont décidé lundi à Agadir de fixer à 13.500 tonnes par an les quotas de pêche de thon rouge au titre des deux prochaines années 2013/2014, contre 12.900 tonnes durant les années 2011/2012.

Le comité scientifique de l’ICCAT, réuni début octobre dernier à Madrid, avait indiqué que les stocks de thon rouge étaient en voie de rétablissement, émettant toutefois de larges réserves sur l’ampleur de cette hausse.

Ce constat, quoique nuancé, contraste avec celui de 1998, quand le conseil scientifique de l’ICCAT lançait un cri d’alarme, affirmant que la surpêche menaçait la survie de ce gros poisson prédateur, dont les populations de l’Atlantique du nord-est se reproduisent au printemps en Méditerranée.

En 2010, l’Union européenne est allée jusqu’à demander, sans succès, l’inscription de cette espèce sur la liste rouge de la Convention internationale sur le commerce des espèces menacées (Cites), un prélude à l’interdiction de sa commercialisation.

Au Maroc, la pêche des espèces de thonidés et des espèces apparentées a atteint une production de 8.584 tonnes au cours de l’année 2011, contre 10.722 tonnes en 2010, soit une baisse d’environ 20 PC en termes de volume.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *