Les prix des boissons alcoolisées augmentent avec la nouvelle loi de Finances

Les prix des boissons alcoolisées augmentent avec la nouvelle loi de Finances

En dépit du débat houleux qui avait accompagné les discussions notamment au Parlement sur la loi de Finances, sa publication dans le Bulletin officiel et donc son entrée en vigueur sont pratiquement passées inaperçues. Mais le débat cette fois-ci sur l’impact de ses dispositions pourrait refaire surface. En effet, la loi de Finances 2012 prévoit une hausse du taux de la Taxe intérieure de consommation (TIC) notamment sur les boissons alcoolisées. Celles-ci ont connu une augmentation de leurs tarifications à partir du 21 mai. Les Brasseries du Maroc vient d’annoncer que cette hausse a été répercutée sur les prix de vente. Le brasseur local a signalé dans une note que toutes les commandes livrées à partir de l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions de la loi de Finances seront, automatiquement et sans exception, facturées aux nouveaux tarifs. En effet, la nouvelle loi prévoit une hausse de la TIC de l’ordre de 12,5% pour la bière (800 à 900 DH/ hectolitre), de 28,2% pour le vin ordinaire (390 à 500 DH/hl) et de 42,8% pour les spiritueux (10.500 à 15.000 DH/hl). A cela va s’ajouter un pourcentage de la TVA ad valorem de 20% appliqué sur le montant de la TIC. C’est donc toutes les gammes de produits bière et vin qui ont été modifiées à l’échelle nationale. Une circulaire des Brasseries du Maroc détaille ces augmentations. Concrètement, la castel beer 24cl x24 est passée à 203 dirhams alors que la Heineken boîte 33 x42 est passée à 325 DH. De même, Heineken boîte slim x24 sera commercialisée à 203 DH. Pour sa part, la stork 33 vc x24 est proposée aujourd’hui à 180 DH alors que la spéciale flag BTE 33 x24 sera vendue à 250 dirhams et Casablanca 33 Cl locale x24 à 411 DH. D’autres gammes de bière ont connu des hausses tout comme le vin. En effet, Kasbah Rouge 75 cl (12 bouteilles) est désormais vendu à 380 DH, soit le même prix que le Kasbah Rosé 75 cl. De plus, Larroque gris 75 cl (6 bouteilles) aura dorénavant une valeur de 464 DH. Plusieurs autres vins sont également concernés. Ces hausses interviennent alors que les principaux brasseurs et viticulteurs locaux s’attendent à un potentiel repli de leurs chiffres d’affaires. La première augmentation appliquée en 2010 avait provoqué une baisse des ventes chez les Brasseries du Maroc avec un recul de 13%. Les ventes des producteurs de vins avaient été également baissées de 12%. Avec cette nouvelle hausse de la TIC, les prévisions des producteurs de vins parlent de nouveau d’une baisse des ventes estimée à 12%. Les importateurs de spiritueux tout comme les Brasseries du Maroc s’attendent également à des baisses cette année. Cependant, la baisse pourrait être moins importante sur l’actuel exercice du fait du retard de l’entrée en vigueur de la loi de Finances de 2012. Mais les professionnels craignent plus la montée de l’informel. Des quantités importantes de boissons alcoolisées sont annuellement écoulées sur le marché local en provenance notamment d’Espagne. Des boissons produites locales d’une manière artisanales concurrencent également les produits proposés dans les circuits légaux.

SOURCE : Aujourd’hui Le Maroc

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *