les parlementaires désormais interdits de jouer au solitaire, de lire les journaux, de téléphoner et de manger…

les parlementaires désormais interdits de jouer au solitaire, de lire les journaux, de téléphoner et de manger…

Les députés marocains seront désormais privés de jeux de cartes durant les séances au parlement. Ils ne pourront pas plus lire la presse, passer un coup de fil, manger, arborer une mise vestimentaire inadéquate, dire des gros mots, menacer, effrayer, provoquer et même insulter…

Mercredi soir, une commission dirigée par le président de la Chambre des Représentants, Karim Ghellab, a apporté la dernière touche au projet de Règlement intérieur de cette assemblée, qui prévoit également l’obligation de la déclaration de patrimoine et l’engagement de ne pas changer de parti ou de groupe parlementaire en cours de législature.

De plus, les parlementaires du royaume seront tenus d’assister aux séances de leur Chambre, sauf cas de force majeure : une visite royale ou d’un ministre, une mission à l’étranger, une maladie, le congé annuel, un engagement incontournable dans la circonscription électorale, la participation aux travaux des collectivités locales. Et si le député s’absente deux fois de suite sans justificatif son indemnité sera réduite, après néanmoins un avertissement et la publication de son nom sur la liste des absents.

Le projet de Règlement intérieur a laissé néanmoins quelques points en suspens : l’effectif minimum requis pour former un groupe parlementaire, le nombre des Commissions permanentes, les conditions pour que l’opposition bénéficie de ses droits lors des séances mensuelles, la représentativité de la femme et la parité.

Mots Clefs:
Marocains

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *