Les camions, les autocars et les taxis sont responsables de 10 pc seulement des accidents de la route

Les camions, les autocars et les taxis sont responsables de 10 pc seulement des accidents de la route
0 commentaires, 23/04/2012, Par , Dans Société

Le ministre de l’Equipement et des Transports, Abdelaziz Rabbah, a souligné, lundi, que les camions, les autocars et les taxis sont responsables de 10 pc seulement des accidents de la route, alors que les 90 pc sont causés par les chauffeurs des véhicules privés.

M. Rabbah, qui répondait aux questions des groupes haraki et de justice et développement (PJD) à la Chambre des représentants relatives au « bilan du Code de la route », a indiqué que les résultats d’une étude effectuée récemment démontrent que 94 pc des chauffeurs, dans certaines villes, ne respectent pas le panneau « Stop ».

Ces chiffres « nous interpellent tous: gouvernement et société », a noté le ministre, ajoutant que l’Exécutif entend lancer un débat incluant tous les intervenants dans le secteur au sujet du transport en général et du Code de la route et de la sécurité routière, en particulier.

Il a estimé que ce Code, qui contient plusieurs points positifs, souffre d’insuffisances au niveau des mécanismes de mise en Âœuvre, entre autres, l’absence de radars et de certains décrets relatifs aux Commissions administratives d’enquête sur les responsabilités, ainsi que l’accompagnement social, faisant état d’une transaction en cours pour l’acquisition de 1000 radars, outre des concertations destinées à changer le système des autoécoles et les cahiers des charges des centres de controle technique.

Le dialogue portera sur la mise en Âœuvre des aspects relatifs au controle, à la sécurité, à la méthode du travail du Comité national de prévention des accidents de la circulation, a précisé M. Rabbah, soulignant qu’une action sur le comportement à adopter pendant la conduite est menée en partenariat avec les ministères des Habous et des Affaires islamiques et de l’Education nationale, ainsi qu’avec la société civile, les médias et les artistes.

A cet égard, le ministre a estimé que la problématique n’est pas seulement liée à la loi et aux infrastructures, mais également et surtout, au comportement du citoyen.

Mots Clefs:
Accident

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *