L’Egypte stop toute relation avec la Syrie

L’Egypte stop toute relation avec la Syrie
0 commentaires, 16/06/2013, Par , Dans Monde

Le président égyptien Mohamed Morsi a annoncé, samedi, la rupture « complète » des relations diplomatiques de son pays avec la Syrie.

« Nous avons décidé aujourd’hui de rompre complètement les relations avec la Syrie et avec l’actuel régime syrien », a dit M. Morsi qui s’exprimait lors d’une réunion avec des oulémas sunnites qui se tient au Caire en soutien au peuple syrien.

Il a ajouté que son pays a décidé de fermer l’ambassade du régime de Bachar Al Assad en Egypte et de rappeler son chargé d’affaires à Damas, tout en exprimant l’opposition au Hezbollah dans son « agression contre le peuple syrien ».

« Le Hezbollah doit quitter la Syrie et ce ne sont pas des paroles en l’air. Il n’y a pas de place pour le Hezbollah en Syrie », a-t-il insisté.

Le chef de l’Etat a exhorté la communauté internationale à mettre en place « une zone d’exclusion aérienne » au-dessus de la Syrie, faisant savoir que son pays avait « entamé des contacts avec des Etats arabes et les pays musulmans afin d’organiser une réunion d’urgence de soutien » au peuple syrien.

Jeudi, plusieurs oulémas sunnites venant de plusieurs pays arabes avaient appelé au « jihad » en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad et à boycotter la Russie et l’Iran qui l’appuient.

Cet appel a été lancé lors d’un congrès au Caire, à l’initiative de la Ligue des oulémas musulmans, qui a rassemblé des oulémas sunnites de plusieurs pays et institutions.

« Il faut mener le jihad pour venir en aide à nos frères en Syrie, en leur apportant entre autres argent et armes et en fournissant toute aide susceptible de sauver le peuple syrien de l’emprise de ce régime confessionnel », affirme un communiqué publié au terme de cette réunion.

Les participants à la réunion ont appelé les pays occidentaux, la Ligue arabe, les pays du Golfe et l’Organisation de la coopération islamique à adopter « une attitude ferme » contre le régime « criminel » et à « soutenir le peuple syrien en envoyant des armes ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *