L’Egypte s’engage à fournir 22 MW d’électricité à la bande de Gaza

0 commentaires, 05/03/2012, Par , Dans Flash

Le ministre égyptien de l’Electricité et de l’énergie, Hassan Younès a annoncé l’intention de son pays d’accroitre de 17 à 22 Mégawatts l’alimentation en électricité fournie a Gaza, tout en assurant une tarification réduite des MW supplémentaires.Cette mesure de fournir 22 mégawatts à la bande de Gaza, où l’unique centrale électrique est en panne depuis le 14 février, faute de carburant, fait partie d’un plan visant à connecter le territoire palestinien à un réseau régional, a-t-il précisé dans des déclarations à la presse.

M. Younès a souligné qu’une délégation palestinienne est attendue ce lundi au Caire pour des discussions sur la fourniture des équipements techniques nécessaires pour augmenter de 17 à 22 MW l’alimentation en électricité de la bande de Gaza.

La seule centrale électrique de la bande de Gaza a cessé de fonctionner le 28 février dernier faute de carburant, pour la deuxième fois en deux semaines, malgré un accord d’approvisionnement avec l’Egypte, selon l’Autorité de l’énergie de Gaza.

La centrale, qui fournit près d’un tiers de l’électricité de la bande de Gaza, s’était arrêtée le 14 février, avant de redémarrer partiellement le 21, à cause de la pénurie de carburant entrant dans la bande de Gaza sous blocus israélien depuis plusieurs années.

Dans des récentes déclarations, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, avait annoncé avoir conclu un « accord global » avec l’Egypte et la Banque islamique de développement (BID) pour surmonter la pénurie d’électricité.

D’après le dernier rapport hebdomadaire du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) qui couvre la période du 15 au 21 février, la bande de Gaza reçoit actuellement 167 MW d’électricité (120 MW d’Israël, 17 d’Egypte et 30 de la centrale électrique), provoquant un déficit en électricité de 50 pc.

La centrale a reçu « pour le moment environ un quart (2,3 millions de litres) de la quantité moyenne de carburant qu’elle recevait par mois en 2011.

Depuis le début de 2011, la centrale électrique dépend du carburant égyptien meilleur marché, transféré par les tunnels entre Rafah et l’Egypte, plutot que d’achats de carburant plus cher en Israël », selon l’OCHA.

Mots Clefs:
Palestine

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *