L’Égypte d’Al Sissi tourne le dos aux Palestiniens

L’Égypte d’Al Sissi tourne le dos aux Palestiniens

Après avoir écrasé les Frères musulmans, le nouveau gouvernement égyptien fait profil bas face aux raids meurtriers menés à Gaza par les Israéliens contre le Hamas, allié des islamistes égyptiens.

En 2012, en pleine opération israélienne « Pilier de défense » (plus de 170 morts Palestiniens), le président islamiste Mohamed Morsi, depuis destitué par l’armée, avait envoyé son Premier ministre à Gaza en signe de soutien. Et le chef d’Etat issu des Frères musulmans –auxquels le Hamas est lié– était parvenu à obtenir une trêve.

Mais sous la présidence de son successeur, l’ex-chef de l’armée Abdel Fattah al-Sissi, le Hamas, comme les Frères musulmans, a été interdit en Egypte, et M. Morsi lui même est jugé pour collusion avec le mouvement islamiste de la bande de Gaza.

Alors, face à l’escalade de violences qui a déjà fait plus de 70 morts en trois jours, Le Caire n’entend plus endosser le costume de médiateur, et offrir au Hamas une sortie par le haut du conflit.

« Il n’y a pas de volonté visible des Egyptiens de jouer un rôle majeur de médiateur pour le moment », abonde Michael Hanna, expert de l’Égypte au sein du groupe de réflexion The Century Foundation, basé à New-York. D’autant que l’opinion publique égyptienne est moins encline à soutenir le Hamas.

M. Sissi s’est contenté d’appeler les deux parties à cesser les violences.

Et compte tenu de la « vieille antipathie des hauts responsables de sécurité envers le Hamas, ils ne voient pas vraiment de problème à ce que le mouvement soit passé à tabac », ajoute M. Hanna.

Depuis le lancement lundi de l’opération « bordure protectrice », l’armée israélienne affirme avoir touché 750 cibles du Hamas. Plus de 70 Palestiniens, dont un grand nombre de civils, sont morts dans ces raids, menés en réponse aux roquettes tirées depuis la bande de Gaza.

Mots Clefs:
Palestine

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *