L’économie marocaine reste « l’une des plus peformantes » de la région (FMI)

L’économie marocaine reste « l’une des plus peformantes » de la région (FMI)

La performance de l’économie marocaine reste l’une des « plus performantes » de la région MENA (Moyen-Orient, Afrique du nord) a indiqué la directrice adjointe du Fonds monétaire international (FMI) Nemat Shafik, qui entame lundi une visite de travail dans le royaume.

La responsable du FMI s’attend que l’année 2012 soit « marquée notamment par un rebond de la production agricole et dans les secteurs manufacturier et du tourisme », dans une interview à l’agence marocaine d’information MAP, avant sa visite.

Selon elle, la consommation intérieure devrait continuer d’être le « principal moteur » de la croissance dans le royaume.

Le FMI s’attend en 2013 à un rebond de la production agricole après une mauvaise année 2012, et à la mise en oeuvre de grands projets d’investissement dans le secteur manufacturier, notamment celui de l’automobile, et de la construction avec plusieurs projets touristiques.

Le Maroc, a-t-elle poursuivi, devra également bénéficier, à l’instar des autres pays de la région, de la reprise économique attendue dans la zone euro en 2013, indique la MAP.

Le FMI prévoit que le PIB du Maroc atteigne 4,3% en 2013, soit l’un des taux les plus élevés dans la région.

Cependant, après avoir été estimée à 5%, puis à 4,2% pour l’année 2012, la croissance a été ramenée récemment à 3% (contre 4,8% l’an dernier), selon les dernières estimations de la Banque du Maroc.

Pour sa part, le Haut-commissariat au Plan (HCP) a indiqué que le PIB du Maroc n’a progressé que de 2,2% au premier trimestre 2012, en glissement annuel, selon un rapport provisoire publié la semaine dernière,.

Evoquant la crise dans la zone euro et son impact sur les pays de la région, la responsable du FMI a enfin souligné que des pays comme le Maroc et la Tunisie dépendent très largement de l’Europe, « destination d’environ 60% des exportations du Maghreb, et la source de 80 à 90% de ses revenus du tourisme, et d’environ 80% de ses investissements directs ».

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *