Le sport scolaire, véritable pépinière qui contribue à l’émergence de grands champions

Le sport scolaire, véritable pépinière qui contribue à l’émergence de grands champions
0 commentaires, 12/11/2012, Par , Dans Couverture, Sport

Le sport scolaire constitue depuis toujours une véritable pépinière contribuant à l’émergence de grands champions dans différentes disciplines qui seront le noyau des clubs, des associations et des fédérations sportives en plus de son role dans l’éducation et la formation pour lutter contre la violence et la délinquance.

Partant de ce constat et eu égard à la place exceptionnelle du sport scolaire dans la vie de l’élève en tant qu’activité vitale, il état important de créer un cadre pour encourager la pratique sportive au sein des établissements d’enseignements avec les moyens nécessaires à son développement.

A cet effet, le ministère de l’éducation nationale a procédé à la restructuration du sport scolaire en créant le 17 juillet 2002 la direction de la promotion du sport scolaire eu égard au role du sport dans l’établissement de l’équilibre mental, élément essentiel pour la réussite scolaire.

La Direction de la promotion du sport scolaire a pour missions de promouvoir et organiser les activités sportives en milieu scolaire public et privé, assurer l’élaboration et le suivi d’une banque de données des athlètes scolaires et consacrer la culture de la pratique sportive durable.

La réussite du sport scolaire dépend essentiellement de l’encadrement, la supervision, la détection et l’orientation des élèves par leurs enseignants et ce, dans le cadre d’une stratégie du ministère, a estimé le directeur de la promotion du sport scolaire au ministère de l’éducation nationale (MEN), Mohamed Farid Dadouchi.

« Le décollage du sport scolaire est d’abord une histoire d’enseignants et d’enseignantes formidables qui encadrent et supervisent des centaines de milliers d’élèves, détectent et orientent les meilleurs vers les associations sportives scolaires et les clubs » a souligné M. Dadouchi dans un entretien accordé à la MAP révélant que ce processus doit s’effectuer dans le cadre « d’une coopération étroite ».

« Le diagnostic de l’état du sport scolaire peut s’effectuer sur la base de plusieurs indicateurs dont l’effectif et la performance des sportifs à l’échelle nationale et internationale », a-t-il relevé notant que le nombre de participants performants est en « nette augmentation » du fait que l’accès aux phases finales des championnats nationaux passe par des qualifications provinciales, régionales, inter-régionales et nationales.

« Ce processus permet d’obtenir une élite capable de battre des records et de représenter avec brio les couleurs nationales aux manifestations internationales », a t-il fait savoir rappelant que lors des Jeux Panarabes Scolaires (Koweït, 5-15 septembre 2012), la moisson des équipes marocaines d’athlétisme, natation, football, volley-ball et de basketball a atteint un total de 44 médailles dont 11 en or ». Il a noté, dans ce sens, que « ces résultats, bien que fort intéressants, rappellent à l’ensemble des intervenants les efforts à consentir pour maintenir ou améliorer le niveau actuel ».

Evoquant les perspectives d’avenir de la promotion du sport scolaire, M. Dadouchi a indiqué qu’elles « s’inscrivent dans une dynamique nationale où priment l’intégration des efforts, la convergence des synergies de compétences de diverses institutions et la mutualisation des ressources humaines, matérielles et infrastructurelles dans une vision d’ensemble aux objectifs déclarés et avec une stratégie déclinée en plans d’actions mis en Âœuvre selon une chronologie et des échéances déterminées ». « Ce rouage complexe comportera, entre autres et nécessairement, la production et la ventilation d’outils de prospection, de détection et d’orientation, auprès des enseignants d’éducation physique et sportive », a-t-il fait observer poursuivant que ces outils sont en cours de développement au sein du MEN en collaboration avec la fédération Royale marocaine du sport scolaire et le CNOM. Ils permettront de connaitre les normes nationales en termes de performances athlétiques des élèves marocains et faciliteront la détection et l’orientation des meilleurs vers les sports qui leur sont les plus appropriés, a-t-il dit.

« Ce travail doit être accompagné par la formation et la motivation des cadres soucieux de la performance, de la réussite scolaire et de l’intégrité physique et mentale de leurs élèves qui seront les futurs champions », a-t-il indiqué.

Le MEN a mis en place un plan d’urgence 2009-2012 visant la généralisation et le développement de l’éducation physique et sportive dans l’enseignement primaire et secondaire à travers le programme « sport étude » auquel le ministère accorde une grande importance conformément aux hautes orientations Royales.

Mots Clefs:
FootballMarocains

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *