Le Sénégal riposte au durcissement européen de visa et instaure le visa

Le Sénégal riposte au durcissement européen de visa et instaure le visa
0 commentaires, 01/07/2013, Par , Dans Monde

Le Sénégal a démarré, lundi, la réciprocité du visa pour l’ensemble des ressortissants des pays qui exigent des sénégalais un visa d’entrée sur leur territoire.

Les ressortissants des pays de la Cédéao (15 pays d’Afrique de l’Ouest dont fait partie le Sénégal), du Maroc et de Mauritanie (accords de libre circulation), ne sont pas concernés.

Maintes fois envisagée puis reportée, la mesure de réciprocité du visa a été lancée, lundi, lors d’une cérémonie officielle à l’aéroport International de Dakar. Pour entrer sur le territoire, les touristes et visiteurs français, belges, espagnols, américains ou italiens devront désormais solliciter un visa biométrique dont le coût sera de 50 euros pour un séjour inférieur à quatre-vingt-dix jours.

Evoqué depuis 2010, cet ajustement marque la volonté de rééquilibrer les relations entre le Sénégal et les principaux pays de l’espace Schengen, dont les ressortissants étaient jusqu’ici autorisés à entrer dans le pays sur présentation d’un simple passeport.

Les citoyens sénégalais sont confrontés à un durcissement draconien des critères d’obtention d’un visa pour l’Europe ou l’Amérique du Nord, en plus des conditions d’accueil humiliantes dans les consulats. Des faits récurrents de personnalités sénégalaises à qui l’on a refusé le visa a souvent soulevé l’indignation de la société civile et de la presse sénégalaise.

C’est dans ce contexte que le gouvernement sénégalais avait annoncé, fin 2012, l’adoption d’une loi de réciprocité. Une mesure qui a toutefois soulevé les inquiétudes des professionnels du tourisme. Selon les professionnels du secteur, cette nouvelle disposition risque de se traduire par un manque à gagner qui affectera toute l’économie du pays.

Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Pathé Seck, a fait état, lundi à Dakar, de « facilitations et assouplissements » accordés à certains voyageurs, dans le cadre du démarrage du nouveau dispositif de délivrance du visa biométrique.

Jusqu’à la fin du mois de juillet, les compagnies aériennes sont autorisées à titre exceptionnelle à laisser embarquer à destination du Sénégal, les passagers non munis d’un pré-visa. « Ceux-ci prendront leur visa à l’aéroport même, de même que les réfugiés, s’ils sont détenteurs d’un laisser-débarquer délivré par le ministère de l’Intérieur, a expliqué le ministre.

Mots Clefs:
Maroc

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *