le sélectionneur Taoussi dévoile un salaire brut de 580.000 dirhams

le sélectionneur Taoussi dévoile un salaire brut de 580.000 dirhams
0 commentaires, 02/10/2012, Par , Dans Sport

Le nouveau sélectionneur du Maroc, Rachid Taoussi, a révélé mardi devant la presse qu’il percevrait un salaire mensuel brut de 580.000 dirhams (52.000 euros), une rémunération présumée bien en-deçà de celle de son prédécesseur, le Belge Eric Gerets.

Dès l’ouverture à Rabat de sa première conférence de presse depuis sa nomination le 22 septembre à la tête des Lions de l’Atlas, Taoussi s’est démarqué de l’ère Gerets en dévoilant le montant de son salaire brut.

« Ce salaire mensuel n’est pas net, je dois encore déduire les impots », a-t-il souligné, disant vouloir jouer la transparence. Selon un fiscaliste contacté par l’AFP, le salaire net du nouveau sélectionneur avoisinera les 348.000 dirhams mensuels (30.000 euros).

Son prédécesseur avait toujours refusé de dévoiler le sien, arguant d’une clause de confidentialité le liant avec les autorités sportives du royaume.

Ce refus a suscité une polémique, qui a pris de l’ampleur au fur et à mesure des mauvais résultats de la sélection et des rumeurs de limogeage du technicien belge. La presse locale avançait un montant de 200.000 euros nets par mois.

Toujours avec à l’esprit le précédent Gerets, Rachid Taoussi, ancien adjoint du sélectionneur Henri Michel dans les années 1990, a indiqué avoir signé avec la Fédération royale (FRMF) un « contrat d’un an, avec la possibilité d’une reconduction tacite d’une autre année ».

L’ancien entraîneur du Moghreb de Fès -avec lequel il a réalisé un triplé inédit (Coupe du Trone, Coupe de la CAF et Supercoupe d’Afrique)- et du FAR Rabat, s’est en outre montré ambitieux et a affiché son optimiste, malgré l’ampleur de la tâche qui l’attend.

« Ma mission à court et moyen terme est d’assurer la qualification du Maroc pour la CAN-2013 en Afrique du Sud et au Mondial-2014 au Brésil », a-t-il dit.

Pour aller en Afrique du Sud, le Maroc devra s’imposer par plus de deux buts d’écart contre le Mozambique lors du match retour prévu le 13 octobre à Marrakech (sud). La défaite 2-0 à l’aller avait coûté son poste à Eric Gerets.

Cette mission est « difficile mais pas impossible », a jugé Taoussi. « Une absence du Maroc à la CAN-2013 et au Mondial-2014 serait anormale », a-t-il dit.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *