Le programme gouvernemental vise à récupérer la confiance des citoyens

Le programme gouvernemental vise à récupérer la confiance des citoyens

Le programme gouvernemental approuvé jeudi à la majorité par la chambre des représentants, est un programme ambitieux qui vient opérer un changement et récupérer la confiance des Marocains, affirme le ministre de la Culture, M. Mohamed Amine Sbihi.M. Sbihi, qui était invité du télé journal du soir de la chaine «Al Aoula», a affirmé que le programme gouvernemental prévoit la concrétisation dŒun ensemble de plans sectoriels touchant tous les domaines, soulignant que les orientations et les obligations de chaque secteur qui devront être appliquées au cours de cette année, vont être étudiées minutieusement après la discussion de la Loi des finances qui sera adoptée au cours des prochaines semaines.

Le programme gouvernemental est fondé sur un indicateur fort de la croissance économique qui devra être atteint à travers la mise en Œuvre de politiques sectorielles intégrées et grâce également à la conjugaison des efforts de tous les acteurs sociaux, notamment le secteur privé, la société civile qui adhèreront à une politique volontaire et forte permettant aux citoyens de bénéficier des services sociaux et de créer davantage de postes dŒemplois, a ajouté le ministre.

Concernant le secteur de la santé, M. Sbihi a réitéré lŒengagement du gouvernement quant à la généralisation de la couverture médicale à toutes les franges sociales, considérant que cette finalité constituera une évolution majeure au niveau des services de santé.

Abordant les mécanismes et mesures pris par le nouvel exécutif pour réduire le taux de chomage, le ministre a précisé que le programme gouvernemental décline plus de 20 stratégies sectorielles visant à insuffler une nouvelle dynamique à lŒéconomie nationale en vue de créer plus de postes dŒemplois au profit des jeunes .

M. Sbihi a tenu à assurer que « grâce à la conjugaison des efforts du gouvernement, du secteur privé ainsi que de tous les autres acteurs, lŒannée 2012 sera celle du début des grands chantiers permettant de résorber cette problématique dont nous ressentons tous les répercussions ».

S’agissant du secteur de lŒEducation et de la Formation, le ministre de la Culture a indiqué quŒil sera procédé à lŒadoption de nouvelles approches qui font rupture avec les pratiques du passé, faisant savoir dans ce cadre que le gouvernement adoptera une batterie de mesures notamment l’octroi d’une large autonomie aux universités.

La formation professionnelle, quant à elle, connaitra une nouvelle dynamique, a-t-il dit, soulignant que la valorisation des ressources humaines qui constitue le moteur principal de tout développement humain, sera au centre des préoccupations du nouveau gouvernement.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *