Le programme gouvernemental manque de créativité et de nouveauté (UC et PAM)

Le programme gouvernemental manque de créativité et de nouveauté (UC et PAM)

Le programme gouvernemental « manque de créativité et de nouveauté, notamment en ce qui concerne les objectifs tracés, les priorités et les mécanismes de mise en oeuvre », ont estimé les groupes de l’Union constitutionnelle (UC) et du Parti authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des conseillers.Lors d’une séance plénière consacrée à la discussion du programme gouvernemental présentée jeudi dernier par le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, les deux partis ont critiqué « l’absence de données précises et d’un agenda claire qui permettraient au parlement et au citoyens de suivre, de controler et d’évaluer l’action du gouvernement ».

A cet égard, le président du groupe de l’UC, M. Driss Radi, a estimé que les cinq objectifs contenus dans le programme gouvernemental « ne sont que des règles déjà consacrées dans la constitution, et les chantiers annoncés ne font que reprendre les grands chantiers menés par SM le Roi Mohammed VI », telles la régionalisation avancée, l’approche territoriale, la réforme de l’administration et de la justice.

Le programme ne présente pas un diagnostique précis de l’action des gouvernements précédents et de leurs échecs, de même qu’il pâtit de l’absence de chiffres et n’inclue pas des engagements qui ont été faits par le Parti justice et développement (PJD) lors de sa campagne électorale, notamment un taux de croissance de 7 pc, a-t-il ajouté.

De son coté, le président du groupe du PAM, M. Hakim Benchemach, a estimé que le programme présenté au parlement « ne remplit pas le minimum requis dans un programme gouvernemental », relevant que le nouveau gouvernement n’a pas encore saisi l’étendue des prérogatives accordées à l’exécutif dans la nouvelle constitution.

Le citoyen marocain aspire à un programme gouvernemental qui apporte des réponses claires et précises à ses problèmes, et non pas des généralités, a-t-il souligné, notant que ce programme doit se baser sur un diagnostic approfondi de la situation actuelle du pays et de la conjoncture internationale et comporter des objectifs quantifiables tout en prévoyant les ressources nécessaires à leur réalisation.

M. Benchemach a aussi fait remarquer que ce programme gouvernemental s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, à un moment où l’opinion publique réclamait une rupture avec les politiques gouvernementales précédentes « qui n’ont fait que générer les crises économiques et sociales ».

A noter que la Chambre des représentants tiendra jeudi matin une séance plénière consacrée à la réponse du chef du gouvernement aux réactions des groupes parlementaires au sujet du programme gouvernemental.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *