Le président mauritanien refuse de recevoir Abdellah Baha

Le président mauritanien refuse de recevoir Abdellah Baha
Rien ne va plus entre le Maroc et la Mauritanie. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a refusé de recevoir cette semaine à Nouakchott Abdellah Baha, ministre d’Etat marocain et numéro 2 du gouvernement d’Abdelilah Benkirane. Baha s’était déplacé dans la capitale mauritanienne pour assister au 2e congrès de Tawassoul, un parti islamiste mauritanien.
Ce n’est pas la première fois que Ould Abdelaziz oppose une fin de non recevoir à un envoyé du Makhzen. Il avait, il y a quelques semaines, déjà refusé de recevoir un émissaire marocain, le chargé d’affaires de l’ambassade marocaine à Paris, Riad Ramzi, envoyé par le roi du Maroc pour s’enquérir de l’état de santé lors de l’hospitalisation du chef de l’Etat mauritanien à Paris suite à des blessures par balles.
Selon le site d’informations mauritanien Al Akhbar Ould Abdelaziz soupçonne le Maroc d’être derrière « l’attentat » du 13 octobre 2012 qui a failli lui coûter la vie. Une information qui a été démentie par un porte-parole du ministère mauritanien des affaires étrangères.
Selon un autre site mauritanien, Essirage, les relations entre le Maroc et la Mauritanie se sont rapidement détériorées ces derniers mois. Probablement, mais ce journal ne le spécifie pas, après cet étrange attentat.
Une des preuves évidentes de ce malaise est le non-remplacement par Nouakchott du dernier ambassadeur mauritanien à Rabat, après son départ à la retraite.Le poste est vacant depuis deux mois.
Comme par hasard, comme le signale Essirage, les relations entre la Mauritanie et l’Algérie sont au beau fixe.
Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *