Le monde a l’envert : plainte d’une ONG contre la multiplication des écoles coraniques en Tunisie

Le monde a l’envert : plainte d’une ONG contre la multiplication des écoles coraniques en Tunisie

Une association tunisienne a affirmé avoir déposé plainte contre la ministre en charge de l’enfance accusée d’avoir laissé se multiplier les écoles coraniques dans le pays, a rapporté vendredi l’agence tunisienne TAP.

« Ces écoles menacent l’enfance tunisienne et contreviennent aux dispositions des conventions internationales sur les droits de l’enfant », a indiqué le président de l’Observatoire Ilaf pour la protection des consommateurs et des contribuables.

« Nous avons porté plainte contre la ministre Sihem Badi en raison de son inaction pour contrecarrer l’emergence de ces écoles », a affirmé Abdeljalil Dhahri, cité par la TAP.

Sihem Badi, ministre des Affaires de la Femme et de la famille, est issue du Congrès pour la république, allié de centre-gauche du parti islamiste Ennahda au pouvoir.

Mme Badi avait dénoncé la multiplication des écoles religieuses pour les moins de six ans et alerté le gouvernement sur leur caractère illégal, exigeant la fermeture de dix-huit établissements l’an dernier.

Les Tunisiens ont été choqués par une vidéo ayant circulé en septembre 2012 sur les réseaux sociaux et dans laquelle des enfants habillés à l’afghane chantaient à la gloire des dirigeants d’Al-Qaïda.

Des ONG et des partis d’opposition accusent les riches monarchies du Golfe de financer la propagation en Tunisie de l’islam wahhabite rigoriste pratiqué notamment en Arabie saoudite pour supplanter l’islam sunnite tolérant en Afrique du nord.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *