Le ministre égyptien de la Défense Tantaoui et le chef d’Etat-major mis à la retraite

Le ministre égyptien de la Défense Tantaoui et le chef d’Etat-major mis à la retraite
0 commentaires, 13/08/2012, Par , Dans Monde

Le président égyptien Mohamed Morsi a décidé, dimanche, la mise à la retraite du maréchal Hossein Tantaoui, ministre de la Défense et chef du conseil des forces armées, ainsi que le chef d’Etat-major de l’armée Sami Anan, a annoncé l’agence officielle Mena.

Il a aussi nommé Abdel Fattah al-Sissi, en remplacement de Tantaoui, ainsi qu’un vice-président, le juge Mahmoud Mekki, a ajouté l’agence.

M. Morsi a également décidé l’annulation de la Déclaration constitutionnelle complémentaire qui accorde une marge de manoeuvre très réduite face à l’armée qui s’est vue attribuée de vastes pouvoirs, en conditionnant la tenue de nouvelles législatives à la rédaction d’une nouvelle constitution par une commission ad hoc et son adoption par voie de référendum.

Ce texte amendant une première déclaration constitutionnelle promulguée par les militaires en mars 2011, précise que l’armée s’est formellement attribuée le pouvoir législatif jusqu’à l’élection d’un nouveau Parlement.

La rédaction de la nouvelle constitution sera confiée à une « commission constitutionnelle représentant toutes les franges de la société » et qui disposera de trois mois pour terminer ses travaux, selon cette déclaration.

La Déclaration accorde, en outre, un droit de veto à l’armée sur tout article qu’elle estime « contraire aux intérêts suprêmes du pays » et de former une nouvelle commission constitutionnelle si l’instance actuelle, dominée par les islamistes, « est empêchée d’accomplir sa mission ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *