Le ministère de la Santé dément catégoriquement avoir annulé l’interdiction aux professionnels du secteur d’exercer dans le privé

Le ministère de la Santé dément catégoriquement avoir annulé l’interdiction aux professionnels du secteur d’exercer dans le privé

Le ministère de la Santé a catégoriquement démenti les informations véhiculées par la presse, notamment électronique, selon lesquelles le gouvernement aurait annulé la décision d’application de la loi interdisant aux professionnels du secteur public d’exercer dans les cliniques privées.

La décision du gouvernement de mettre en oeuvre la loi sur l’interdiction aux professionnels de la santé, y compris les professeurs universitaires et les médecins du secteur public, les infirmiers et le personnel administratif, d’exercer dans le secteur privé, est une « décision politique et gouvernementale irréversible », indique une mise au point parvenue dimanche à la MAP.

Le ministère a également fait savoir que l’action des commissions d’inspection et de controle, qui veilleront à l’application de la loi, va commencer à partir du premier janvier prochain, exprimant, par la même occasion, ses « remerciements à tous ses partenaires pour leur compréhension, notamment le Syndicat national de l’enseignement supérieur, les autres syndicats représentant les professionnels de la santé et les associations représentant les cliniques privées et les médecins du secteur privé ».

Il a, de même, souligné son « attachement à l’approche participative et au dialogue avec l’ensemble des professionnels de la santé des secteurs public et privé, et ce pour la mise à niveau du système de la santé et le lancement de la réforme à même de développer le secteur et de garantir, ainsi, le droit des citoyens à la santé conformément aux dispositions de la Constitution et des traités internationaux ».

Mots Clefs:
Gouvernementsanté

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *