Le Maroc s’endette de plus en plus avec un nouveau crédit de 700 millions de dirhams

Le Maroc s’endette de plus en plus avec un nouveau crédit de 700 millions de dirhams

L’agence japonaise de coopération internationale (JICA) a accordé, vendredi au Maroc, un crédit d’un montant de 100 Millions de dollars US (700 millions de dirhams), destiné au financement du projet d’appui au secteur de l’Education de Base.

Signé par le Ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le représentant résident de la JICA au Maroc, Koichi Shoji, ce contrat de prêt concerne le financement et le pilotage de la construction de 21 collèges et l’apport d’un appui qualitatif aux apprentissages au niveau scolaire.

En effet, 40 pc du montant du prêt sera consacré au financement et au pilotage de la construction de 21 collèges avec internat en milieu rural au niveau de quatre régions, à savoir Abda-Doukkala, Chaouia-Ouardigha, Gharb-Chrarda-BéniHssein et Marrakech-Tensift-Haouz, alors que les 60 pc restant porteront sur des mesures visant à apporter un appui qualitatif aux apprentissages au niveau scolaire.

Ce projet vise à soutenir le développement de l’éducation par l’amélioration des conditions d’accès, de la qualité et de la gouvernance dans ce secteur. Il contribuera également à réduire les disparités économiques et sociales entre les zones urbaines et rurales en soutenant le développement des ressources humaines via l’amélioration de l’éducation de base dans les zones rurales visées.

A cette occasion, un échange de notes entre le Maroc et le Japon a été signé par l’argentier du Royaume et l’ambassadeur du Japon à Rabat, Tsuneo Kurokawa.

M. Boussaid s’est félicité, à cette occasion, de l’amélioration des conditions de financement des prêts accordés au Maroc, précisant qu’il s’agit du premier projet public comportant « une composante appui budgétaire » et du second projet public relevant du secteur de l’éducation financé par le Japon.

Le ministre a mis relief la contribution du Japon au financement de projets multiples se rapportant à plusieurs secteurs d’activité, notamment dans les secteurs de la pêche, des infrastructures, de la gestion des ressources en eau, de l’alimentation en eau potable en milieu rural et de l’éducation nationale.

Pour sa part, M. Shoji a annoncé que la JICA compte, avec un autre projet d’appui technique devant être signé en décembre 2013, améliorer la qualité de l’enseignement et l’équité d’accès au niveau de collège dans les provinces de Chaouia-Ouardigha et Doukkala-Abda.

M. Shoji a rappelé que la Japon accompagne le ministère de l’Education nationale depuis 2003 par la mise en œuvre d’une étude sur l’amélioration de l’éducation de base dans les provinces de Meknès-Tafilalet, ainsi que par un accord de prêt, signé en 2004, avec lequel le ministère a construit et équipé 101 collèges au milieu rural.

De son côté, M. Kurokawa a précisé que ce prêt vise à réduire les disparités sociales en renforçant la compétitivité grâce à une meilleure éducation, soulignant l’importance de l’éducation dans l’amélioration des conditions de vie des élèves et de leurs familles.

La coopération financière maroco-japonaise s’inscrit dans le cadre de l’aide publique au développement sous formes de prêts concessionnels mis à la disposition de la JICA, des dons mis à disposition au moyen d’accords bilatéraux et une assistance technique fournie au Maroc.

La JICA a participé, depuis 1967, au financement de 33 projets pour un montant global de prêt de plus de 2,6 milliards de dollars, et d’une aide financière non remboursable de 345 millions de dollars.

Mots Clefs:
CreditMaroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *