Education nationale : Signature de 3 accords entre le Maroc et la France

Education nationale : Signature de 3 accords entre le Maroc et la France

Le Maroc et la France ont signé mardi des accords renforçant leur coopération éducative, notamment par le développement de dizaines de « filières internationales » dans des lycées marocains, a indiqué le ministre français de l’Education, Vincent Peillon, en visite dans le royaume.

« Ces accords s’inscrivent dans cette coopération renouvelée avec le Maroc mais aussi dans une aspiration des uns et des autres à refonder leur système éducatif », a fait valoir auprès de l’AFP M. Peillon, qui a effectué une visite de deux jours à Tanger et Rabat, accompagné de son homologue marocain Rachid Benmokhtar.

Le Maroc compte déjà le plus important réseau d’établissements français au monde –plus d’une trentaine–, où sont scolarisés plus de 30.000 jeunes, dont près d’une moitié de Marocains.

Il est toutefois loin de répondre à la demande « importante » et, conformément à la volonté exprimée par Rabat, les deux pays vont oeuvrer, à travers un des accords signés, à la mise en place de « sections internationales, en particulier à dominante française » dans des lycées marocains, a noté Vincent Peillon.

« Un certain nombre d’expérimentations ont déjà commencé avec six sections » et « l’objectif est d’en faire pratiquement 80 », a-t-il ajouté, évoquant un « changement d’échelle ».

Les deux autres accords concernent le soutien au développement de la formation professionnelle et des classes préparatoires aux grandes écoles, ainsi qu’un travail de coopération avec le Conseil supérieur de l’enseignement marocain « sur l’évaluation du système éducatif et l’accompagnement des réformes ».

En août, le roi Mohammed VI avait déploré dans un discours que le secteur de l’éducation soit « en butte à de multiples difficultés et problèmes ».

Parmi les défis auxquels le Maroc est confronté figure toujours l’alphabétisation: malgré une amélioration au cours de la dernière décennie, le taux d’analphabétisme se situe à près de 30%.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *