Le Maroc classé 2ème dans la région MENA au titre de l’Enquête sur le Budget ouvert 2012

Le Maroc classé 2ème dans la région MENA au titre de l’Enquête sur le Budget ouvert 2012

Le Maroc a été classé 2ème pays dans la région MENA derrière la Jordanie au titre de l’Enquête sur le Budget ouvert 2012, en réalisant un score de 38 l’année dernière contre 28 en 2010, selon un rapport de l’Organisation internationale pour le partenariat budgétaire.

Le Royaume, qui occupait la 5ème place dans la région MENA en 2010, est considéré parmi les 14 pays sur les 100 pays ayant fait l’objet de l’Enquête sur le Budget ouvert et qui a réalisé une évolution importante entre 2006 et 2012, indique un communiqué du ministère de l’Economie et des finances.

Ces résultats viennent couronner les efforts du Maroc pour améliorer la transparence budgétaire, notamment à travers l’enrichissement de l’information mise à la disposition du Parlement et du public à l’occasion de la présentation de la loi de finances, et en publiant pour la première fois en 2012 le Budget Citoyen, explique la même source.

Ainsi, les nouveaux projets de lois en cours d’élaboration par le gouvernement, visant le renforcement de la transparence budgétaire par référence aux meilleurs standards internationaux, notamment la loi organique relative à la loi de finances et la loi sur le droit d’accès à l’information, constitueront une opportunité pour améliorer le classement actuel du Royaume en matière de transparence budgétaire.

Par ailleurs, l’enquête recommande la publication d’un rapport préalable à la proposition budgétaire et d’un rapport sur l’exécution en milieu d’année, le respect du délai de publication du rapport de fin d’année tout en améliorant son contenu, et la publication à temps du rapport annuel de la Cour des Comptes accompagné d’un résumé, afin d’améliorer davantage l’Indice sur le Budget ouvert (IBO) du Maroc.

Réalisée par des experts indépendants, cette enquête, qui est publiée une fois tous les deux ans, est considérée parmi les seuls instruments au monde de mesure de la transparence et de la responsabilité budgétaire, à travers l’évaluation des pays en matière de gestion budgétaire.

Elle consiste à attribuer à chaque pays un score appelé IBO dont la valeur maximale est fixée à la note 100. Ce score évalue la quantité et le type d’informations que les gouvernements mettent à la disposition du public durant toute l’année budgétaire, et ce à travers la publication de huit documents budgétaires clés.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *