Le groupe TAQA injecte 13 MMDH pour accompagner le Maroc, un partenaire « stratégique » des Emirats (DG)

Le groupe TAQA injecte 13 MMDH pour accompagner le Maroc, un partenaire « stratégique » des Emirats (DG)

Le groupe TAQA, leader émirati chargé de développer deux unités électriques à Jorf Lasfar pour un investissement colossal de 13 milliards de dirhams (MMDH), s’engage sur le long terme dans le secteur énergétique au Maroc, partenaire « stratégique » des Emirats, a affirmé son directeur général, Carl Sheldon.

« Nous nous réjouissons d’accompagner l’émergence de l’économie marocaine en répondant aux besoins du pays en énergie électrique pour les années à venir », a déclaré M. Sheldon à la MAP, à l’occasion de la visite officielle de travail qu’effectue SM le Roi Mohammed VI aux Emirats dans le cadre d’un périple dans la région du Golfe et en Jordanie.

Les deux unités, d’une capacité de 350 mégawatts chacune, avaient fait l’objet d’un protocole d’accord signé en mai 2009 à Fès lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI.

Ce projet d’extension de la centrale électrique géante de Jorf Lasfar, a précisé M. Sheldon, permettra de générer une production supplémentaire de 700 mégawatts, portant la capacité totale à 2.056 MW.

Selon lui, des centaines d’emplois directs et des milliers indirects devraient être créés grâce au vaste programme d’expansion de la station, supervisé par l’Office national de l’électricité, afin d’augmenter la capacité installée de production électrique.

Composante clé de la stratégie énergétique du Maroc, le projet sera étendu à travers la mise en place de deux nouvelles unités en 2013 et en 2014.

Autre créneau phare de la stratégie énergétique du Royaume, l’éolien suscite grandement l’intérêt du groupe émirati qui a présenté une offre officielle pour participer aux appels d’offres au Maroc pour la réalisation de parcs éoliens.

« La demande d’énergie au Maroc est en pleine croissance sur fond de hausse du niveau de la vie et de mise en Âœuvre de grands projets industriels », a expliqué M. Sheldon qui dit apprécier les mesures incitatives dans l’éolien et le solaire pour faire passer à 42 pc, d’ici 2020, la part de la consommation d’électricité à base d’énergies renouvelables.

Ce sont là, a-t-il dit, « autant d’opportunités pour TAQA dans un marché où nous avons déjà des relations fortes et nous sommes impatients de renforcer notre position au Maroc, en collaboration avec des partenaires marocains ».

Sur un autre registre, la société multiplie les activités sur le marché marocain en direction à la fois des entreprises locales, avec lesquelles elle partage son savoir-faire, et de son environnement où elle se positionne en tant qu’entreprise citoyenne engagée en faveur de l’environnement et du développement durable.

Le groupe TAQA de l’Emirat d’Abu Dhabi, opérateur de référence mondiale dans le secteur de l’énergie, est chargé de la conception, du financement, de la mise en service des deux unités en question, de l’extension du quai charbonnier et de l’exploitation de l’ensemble du projet.

Il est impliqué dans une large gamme d’activités englobant la production d’électricité, le dessalement de l’eau, l’exploration pétrolière et gazière, les pipelines et le stockage du gaz. Sa présence est de plus en plus dense dans 11 pays répartis sur quatre continents: Le Canada, le Ghana, l’Inde, l’Irak, les Pays-Bas, Oman, l’Arabie Saoudite, les Emirats, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Maroc.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *