Le gouvernement veut mobiliser 20.000 ha de terrains publics sur les cinq prochaines années

Le gouvernement veut mobiliser 20.000 ha de terrains publics sur les cinq prochaines années

Le gouvernement entend poursuivre la mobilisation des terrains publics comme outil nécessaire à la mise en oeuvre des programmes de logement

, à travers la mobilisation de 20.000 ha sur les cinq prochaines années, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah.En réponse à une question orale du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, M. Benabdellah a indiqué que cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une vision prospective prenant en considération le déficit actuel et les besoins prévus en habitat pour l’ensemble des catégories sociales.

Jusqu’à présent, une superficie de 8.832 ha du domaine privé de l’Etat a été mobilisée à cet effet, a indiqué le ministre, précisant qu’une première tranche de 3.400 ha a permis de renforcer l’offre immobilière et de booster les constructions et qu’une deuxième tranche de 1.579 ha a été consacrée aux opérations de relogement dans le cadre de la lutte contre l’habitat insalubre.

La troisième tranche a porté sur la mobilisation de 3.853 ha de terrains publics pour la création de trois villes nouvelles à Drarka (province Agadir-Idaoutanane), Lakhiayta (province de Settat) et El Aroui (province de Nador), en plus de l’aménagement de 11 nouvelles zones d’urbanisation sur 1.532 ha, la création de 28 complexes d’habitat intégré sur 678 ha et la poursuite de la mise en oeuvre du programme national « Villes sans bidonvilles », a ajouté M. Benabdellah.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que quelque 2.466 ha de terres collectives (dites soulalia) ont été mobilisée pour renforcer la réserve foncière, précisant que cette superficie se compose de 1.080 ha ayant servi à l’aménagement de la ville nouvelle de Melloussa (près de Tanger), de 360 ha qui ont été consacrés à la création du nouveau pole urbain Saiss, de 295 ha réservés au pole urbain Sidi Bibi à Agadir ainsi que des 700 ha qui ont été nécessaires à l’aménagement de la zone offshoring de la ville nouvelle de Tamensourt (près de Marrakech).

De même, le ministère veille à l’accompagnement de l’action du groupe d’aménagement « Al Omrane » en ce qui concerne les procédures d’acquisition des terrains publics, et au suivi et l’évaluation des constructions et de la gestion du capital foncier mobilisé, a-t-il poursuivi.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *