le gouvernement réagit aux propos d’un ministre islamiste sur les touristes a Marrakech

le gouvernement réagit aux propos d’un ministre islamiste sur les touristes a Marrakech

Le Maroc « garantit le respect des libertés individuelles et des libertés des cultes », a indiqué le ministère du Tourisme au lendemain d’une polémique suscitée par les propos d’un ministre islamiste sur le tourisme à Marrakech, au sud du royaume.

« Le processus démocratique dans lequel le Maroc est engagé implique et garantit le respect des libertés individuelles et des libertés des cultes », a précisé mercredi un communiqué du ministère marocain du Tourisme.

Ce dernier réagissait à une polémique suscitée par des propos tenus récemment par le ministre -islamiste- de la Justice, Mustafa Ramid, selon lequel « des gens du monde entier viennent (à Marrakech) pour passer beaucoup de temps à commettre des péchés et s’éloigner de Dieu ».

Les touristes visitent le Maroc « pour y vivre l’expérience d’un pays authentique à la culture vivante (…) basée sur les richesses naturelles et culturelles », poursuit le communiqué.

Les propos du ministre de la Justice tenues dans une école coranique à Marrakech, haut lieu du tourisme marocain, avaient suscité un certain émoi relayé par la presse et dans les réseaux sociaux.

Le secteur du tourisme est en effet la principale source de devises du royaume avec les transferts d’argent des Marocains établis à l’étranger et les ventes de phosphates.

Après des années fastes, ce secteur a connu une année très modeste en 2011, marquée par une quasi-stagnation du nombre de visiteurs, et une baisse des nuitées, selon des chiffres officiels.

En avril 2011, un attentat à la bombe perpétré dans un café sur la place principale de Marrakech a fait 17 morts dont onze touristes européens (huit Français et trois Suisses). L’auteur de l’attentat et son principal complice ont été condamnés à la peine capitale.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *