Le Ferry Biladi de la COMARIT, saisi en France, vendu aux enchères pour un million d’euros

Le Ferry Biladi de la COMARIT, saisi en France, vendu aux enchères pour un million d’euros
1 commentaire, 07/05/2013, Par , Dans Economie

Le ferry Biladi de la société marocaine Comarit, saisi par la justice française en janvier 2012 au port de Sète (sud de la France) pour créances impayées, a été vendu aux enchères lundi pour la somme d’un million d’euros.

Sur décision du tribunal de Montpellier qui avait ordonné une saisie définitive du bateau, la mise à prix a été fixée à 1,6 millions d’euros, mais un armateur grec, dont l’identité n’a pas été dévoilée, l’a acquis finalement pour un million d’euros, selon la presse locale.

Le produit de la vente devra permettre de rembourser une partie des créanciers et de verser les arriérés de salaires des marins marocains qui étaient bloqués à bord du Biladi dans le port de Sète.

Dans un geste de solidarité avec les marins marocains, le conseil d’administration du port de Sète avait renoncé à l’unanimité « au caractère privilégié de la créance du port au profit de la créance salariale des marins » de la compagnie marocaine dont deux autres ferrys, le Marrakech et le Bni Nsar sont toujours bloqués par la justice au port de Sète.

Mais d’autres factures impayées notamment de carburant et de réparations, restent à honorer.

La vente a été exécutée en dépit d’une demande d’annulation de la part de la Comarit, actuellement en redressement judiciaire au Maroc.

Depuis la saisie de trois navires, la liaison maritime entre le port de Sète et les ports de Tanger Med, très fréquentée par les RME et les touristes a été confiée depuis mai 2012 à la compagnie italienne Grandi Navi Veloci (GNV) et son nouveau ferry le Majestic avec une capacité de 1.200 passagers à bord.

Le sort des deux autres navires marocains, le Marrakech et le Bni Nsar, toujours bloqués à Sète, avec des marins à bord, reste incertain.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Un Commentaire

  1. harel daved
    juin 1st, 2013 13:02

    Salam.
    Dgse savent que monsieur kouch mohamed né a chemaia asafi marroc c’est un espion de sa majeste mohamed 6 le roi du marroc a refuse exprime sur le sujet mais les prouves on dit le contraires car dgse on les contacts telefoniques de m kouch mophamed 76688..et 7601…c’est il ne travail pas pour les marrocains pour qui il trvail? Pourqoui dgsr ont utiliser hony trape pour le capeture ? Pourqoi dgse n’ont pas voulu que l ‘espion routrne chez lui a sa ville natal chemaia?

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *