Le communiqué de la FMM comporte « des accusations gratuites et infondées »

Le communiqué de la FMM comporte « des accusations gratuites et infondées »
0 commentaires, 27/02/2013, Par , Dans Politique

Le communiqué publié par la Fédération marocaine des médias (FMM), qui fait état du non-respect par le ministère de la Communication de ce qui a été convenu lors de la rencontre tenue dernièrement avec le ministre de tutelle, comporte « des accusations gratuites et dénuées de tout fondement », a affirmé mercredi le directeur des études et du développement des techniques de communication au ministère de la Communication, Mohamed Belghouat.

Le ministère de la Communication avait reçu, fin septembre 2012, une lettre de la FMM dans laquelle la Fédération fait état du « préjudice subi par des entreprises de presse à cause du non-respect des critères d’octroi de la subvention publique par la commission paritaire » composée des éditeurs et des représentants des départements ministériels, a-t-il dit dans une déclaration à la MAP. Une réunion avait été tenue en octobre dernier, au cours de laquelle il a été convenu que les entreprises s’estimant lésées adressent une lettre à ce sujet afin que leurs doléances soient traitées et les éventuels préjudices réparés, a appelé M. Belghouat.

« Malheureusement, plus de trois mois après cette réunion, le service concerné par le contrat-programme à la direction des études et du développement des techniques de communication au ministère n’a reçu aucune demande émanant de ces entreprises, à l’exception de deux demandes présentées par des entreprises non-affiliées à la FMM », a-t-il déploré. Par conséquent, « le communiqué publié par la FMM concernant le non-respect par le ministère de ce qui a été convenu lors de la rencontre tenue dernièrement avec le ministre de tutelle, comporte « des accusations gratuites et dénuées de tout fondement », a-t-il estimé.

S’agissant de la subvention publique, ce responsable a affirmé que pour la première fois depuis les années 2005/2006, le ministère a rendu publique la liste des journaux et revues bénéficiant de l’aide ainsi que du montant alloué à chaque titre. De même, un mécanisme a été mis sur pied pour garantir la stricte application des critères retenus dans la répartition de la subvention publique, en particulier le paiement des impots et la déclaration des personnels auprès de la CNSS.

Il a été procédé aussi à la publication dans les journaux des comptes d’exploitation, tout en veillant à la transparence au niveau de la distribution et au respect de la convention collective relative au nombre des journalistes professionnels tel que stipulé dans le contrat-programme, en plus de plusieurs autres critères de neutralité et d’objectivité, a-t-il dit.

Le ministère, a ajouté M. Belghouat, a veillé à associer la fédération concernée au sein de plusieurs commissions, dont celle du jury du grand prix national de la presse, la commission consultative des métiers de communication, la commission scientifique de la presse électronique et la commission chargée de la gouvernance et du suivi au Bureau marocain des droits d’auteur, ajoutant que ce département a reçu un mémorandum détaillé relatif à la révision des lois régissant la presse et l’édition suite à une demande adressée par le ministère à la FMM.

Le ministère de communication a en outre Âœuvré cette année à titre exceptionnel à assurer l’accompagnement de nombre d’entreprises de presse, dont certaines affiliées à la fédération en vue de finaliser les dispositions en rapport avec ce contrat-programme, a conclu M. Belghouat.

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *