Le Canada durcit davantage les sanctions contre l’Iran

Le Canada durcit davantage les sanctions contre l’Iran

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a annoncé, mardi, que son pays a pris de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran, visant cinq sociétés ainsi que plusieurs personnes

, dont des partisans et d’associés du régime iranien, dont les avoirs ont été gelés.Il s’agit des entités Behnam Sahriyari Trading Company, Darya Delalan Sefid Khazar Shipping Company, Rosmachin, SAD Export Import Company et Turbine Engineering and Manufacturing,précise un communiqué du ministère canadien des Affaires étrangères.

« Ces sanctions visent les dirigeants connus de la Garde révolutionnaire iranienne et bloquent pratiquement toutes les transactions financières avec l’Iran, y compris celles avec la Banque centrale », poursuit le document, soulignant que les mesures canadiennes portent aussi sur le gel de leurs avoirs au Canada.

« Avec ces nouvelles mesures, le nombre total de personnes et entités désignées s’élève désormais à 49 personnes et 339 entités », ajoute-t-on de même source.

Le chef de la diplomatie canadienne a, d’autre part, estimé que « les dirigeants actuels de l’Iran ferment régulièrement les yeux sur leurs obligations internationales au regard des droits de la personne, et occultent leurs activités nucléaires en faisant obstacle aux tentatives internationales de vérification de leurs prétentions ».

« De par ses actes, l’Iran continue de compromettre la sécurité et la stabilité régionales et mondiales », a-t-il dit, affirmant que son pays « continuera de collaborer avec des pays aux vues similaires, toujours plus nombreux, afin de limiter la capacité de l’Iran à porter davantage atteinte à la paix, à la prospérité et à la stabilité dans le monde ».

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *