Le bilan des morts iraniens à la Mecque s’aggrave à 464

Le bilan des morts iraniens à la Mecque s’aggrave à 464

Le nombre d’Iraniens morts lors de la bousculade de Mina près de La Mecque, s’est aggravé, passant de 241 à 464 morts, selon un dernier bilan publié jeudi par le comité d’organisation iranien du hajj, une semaine après le drame.

« Sept jours après ce tragique accident (la bousculade de Mina) et de recherches sans relâche (…) le nombre de pèlerins iraniens montés au paradis pendant qu’ils accomplissaient les rituels du hajj à Mina est de 464 », indique un communiqué du comité d’organisation.

Le communiqué ajoute que ce dernier bilan intervient après des recherches incessantes « dans tous les hôpitaux et centres de traitement de La Mecque, Jeddah, Taef, Mina et Arafat » et qu’il ne devrait plus évoluer de manière significative, la plupart des disparus étant désormais considérés comme morts.

Le ministre iranien de la Santé, Hassan Hachemi, qui se trouve en Arabie saoudite, a confirmé à l’agence officielle iranienne Irna qu’un accord avait été trouvé avec son homologue saoudien, Khaled al-Faleh, pour rapatrier « au plus vite » les corps des pèlerins iraniens en Iran.

« Les deux parties ont convenu du rapatriement des corps des Iraniens identifiés aussi vite que possible », avait indiqué l’agence officielle SPA tôt jeudi, après une réunion à Jeddah entre les deux ministres.

Mercredi, le guide suprême d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, avait estimé que « le gouvernement saoudien ne (faisait) pas son devoir en ce qui concerne le rapatriement des corps » et promis de réagir « durement » s’il n’agissait pas rapidement.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *