Le 17ème Festival de Fès de la musique andalouse, du 21 au 26 février

Le 17ème Festival de Fès de la musique andalouse, du 21 au 26 février

Le 17ème Festival de Fès de musique andalouse aura lieu du 21 au 26 février courant, autour de la thématique « 30 ans au service du patrimoine ».Cette édition, qui coïncide avec le 30ème anniversaire du lancement de ce festival, sera particulièrement riche en activités culturelles, artistiques et académiques. Le conseil municipal, son principal initiateur, veut en faire l’année de la consolidation de la place de ce festival parmi les manifestations dites de patrimoine.

Le festival accueille cette année de prestigieux orchestres de ce genre musical millénaire de Fès, Rabat, Casablanca, Tanger et Tétouan, lesquels se produiront dans les somptueux palaces et Riads de la cité Idrisside comme Riad El Yakout, le palais Mnebhi, la grande salle Fès-Medina et Riad Shéhérazade.

Le public pourra apprécier les prestations, entre autres, des orchestres d’Al-Baat, chabab, conservatoire de Fès, orchestre Tamtamani de Tétouan, mais aussi des orchestres chabab al andalouss de Rabat et Rawafid de Tanger. La Chorale Dar Al Ala de Casablanca, qui sera accompagnée de l’orchestre de Haj Anas el Attar, est programmée pour la soirée de cloture.

A coté de la musique, la grande salle de Fès-Medina abritera deux expositions. La première passera en revue les ouvrages et écrits sur la musique andalouse, alors que la deuxième fera découvrir aux festivaliers le processus de fabrication artisanale des instruments de musique traditionnelle.

Le volet académique de cette édition s’articulera autour de débats sur la thématique centrale de l’activité d’écriture et de publication dans le domaine du patrimoine musical : cas de la musique andalouse. Elle sera animée par les professeurs et spécialistes en la matière Aziz Benabdejlil, Younès Chami, Amine chaachoue et Abdelfattah Benmoussa.

Devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de ce genre musical, ce festival vise en premier lieu « à préserver cet art musical ancestral aussi bien riche que varié, fruit d’influences mutuelles entre le Maghreb, l’Andalousie et l’Orient ».

Mots Clefs:
Fès

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *