L’arbitre algérien Mounir Bitam fait éclater une affaire de manipulation du football en Algérie

L’arbitre algérien Mounir Bitam fait éclater une affaire de manipulation du football en Algérie
0 commentaires, 21/09/2014, Par , Dans Couverture, Sport

L’arbitre international algérien Mounir Bitam a fait éclater, ce week-end, une affaire de manipulation présumée des matches de football en Algérie, mettant en cause des responsables de la Ligue professionnelle (LFP) qui lui auraient ordonné de favoriser certaines équipes.

Alors qu’il officiait un match de deuxième division, vendredi dernier, Bitam a enlevé son maillot officiel à la 26ème minute de jeu pour exhiber un t-shirt sur lequel il a écrit : « Kerbadj, Hammoum, une histoire d’un jeu manipulé ». Ensuite, il a quitté le terrain, une première dans les annales du football local.

Bitam, qui officie en tant qu’arbitre-assistant, a notamment accusé, dans de nombreuses déclarations à la presse, le président de la LFP, Mahfoud Karbadj, de lui avoir demandé « d’éliminer intelligemment » la JS Kabylie de la demi-finale de la précédente édition de la Coupe d’Algérie.

Il a également assuré qu’on lui a demandé de donner un coup de pouce à une formation de la capitale lors de la dernière Super Coupe disputée entre l’USM Alger et le Mouloudia d’Alger, un club sponsorisé par la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach.

« Un haut responsable nous a contactés avant la finale de la Super coupe d’Algérie entre l’USMA et le MCA pour nous demander de favoriser une équipe », a raconté Bitam, qui affirme assumer l’entière responsabilité de ce qu’il avance.

Le juge de touche a expliqué comment « un but tout fait » pour l’USMA a été invalidé au cours de cette confrontation, avant de « demander pardon » aux fans du champion d’Algérie en titre.

Réagissant à ces graves accusations, le président de la LFP a défié Amine Bitam de présenter les preuves de ses allégations, sinon il le poursuivrait devant la justice.

Dans une déclaration samedi à la radio nationale, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, a indiqué que l’arbitre Amine Bitam est convoqué par son département pour audition sur cette affaire, qui vient ternir un peu plus l’image du football algérien, déjà écornée par la mort tragique de l’attaquant camerounais Albert Ebossé.

Mots Clefs:
AlgérieFootball

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *