L’ambassadeur américain à Séoul, victime d’une attaque à arme blanche

L’ambassadeur américain à Séoul, victime d’une attaque à arme blanche

Mark Lippert, l’ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud, a été blessé à l’arme blanche jeudi à Séoul par un militant nationaliste opposé à l’alliance militaire entre son pays et le système américain.

D’après les chirurgiens, le diplomate de 42 ans a été opéré avec succès de deux profondes entailles à la joue et à la main droite et se trouvait dans un état stable. Il devrait rester à l’hôpital deux jours ou trois.

« Je vais bien et j’ai le moral ! », a assuré l’ambassadeur américain sur son compte Twitter après son opération.

L’assaillant sud-coréen, armé d’un couteau de cuisine d’environ 25 centimètres, s’est jeté sur le diplomate américain au début d’une réunion autour d’un petit-déjeuner à l’Institut culturel Sejong, dans le centre de Séoul.

« Cet homme a brusquement surgi du public au moment où le petit-déjeuner commençait. Des gens ont tenté de l’arrêter mais tout s’est passé très vite. L’ambassadeur a été blessé au visage et conduit à l’hôpital », a affirmé le porte-parole du Conseil sud-coréen pour la réconciliation et la coopération qui organisait l’événement, Kim Young-man.

La police sud-coréenne a identifié le suspect comme étant Kim Ki-Jong, un homme de 55 ans déjà condamné par le passé pour avoir lancé une pierre sur l’ambassadeur du Japon à Séoul en 2010.

Il « a été placé en garde à vue et nous essayons de comprendre le mobile de l’attaque », a indiqué Yoon Myung-Soon, le chef de la police locale chargé de l’enquête.

Kim Ki-Jong dirige un mouvement nationaliste qui organise régulièrement des manifestations contre les prétentions territoriales du Japon sur un groupe d’îles contrôlées par la Corée du Sud.

Cette semaine, il a exprimé sur son blog son opposition aux manœuvres militaires entre la Corée du Sud et les Etats-Unis qui viennent de démarrer, estimant qu’elles rendent impossibles la reprise du dialogue intercoréen.

Ces exercices à grande échelle que mènent annuellement la Corée du Sud et son allié étatsunien suscitent des réactions violentes de la Corée du Nord.

La présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a dénoncé cette attaque visant l’alliance militaire entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

« Ces faits sont intolérables car il ne s’agit pas seulement d’une agression physique contre l’ambassadeur Lippert mais (d’une attaque) contre l’alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis », a déclaré le chef d’Etat sud-coréen dans un communiqué.

Park Geun-Hye a été elle-même victime d’une attaque à l’arme blanche au cours d’une campagne électorale en 2006. Son agresseur a été condamné à 10 ans de prison pour tentative de meurtre.

Mots Clefs:
USA

À propos Boughanbour Salma

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *