La stratégie du gouvernement cible le renforcement de la compétitivité et le développement juste et durable du secteur de transport

La stratégie du gouvernement cible le renforcement de la compétitivité et le développement juste et durable du secteur de transport

Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a affirmé, mercredi, que la stratégie générale du gouvernement pour la mise à niveau du secteur de transport dans ses différentes catégories repose sur trois axes majeurs, à savoir le renforcement de la compétitivité, le développement juste et durale, la réalisation de la transparence, de la bonne gouvernance et l’efficacité, ainsi que la promotion de la qualité et la sécurité des services de transport.

Au niveau de la compétitivité et du développement durable, le gouvernement compte poursuivre la politique des grands chantiers lancés dans le secteur du transport, a souligné M. Benkirane, lors de la séance consacrée aux réponses du chef de gouvernement aux questions des membres de la Chambre des conseillers sur la politique générale.

Dans les domaines des routes, des autoroutes et du transport routier, il a sera procédé au parachèvement de la construction de 400 km d’autoroutes, de 600 autres kms de voix express et le parachèvement du 2ème programme et l’élaboration du 3ème programme national des routes rurales, ainsi que la mise à niveau du transport routier dans le monde rural. Les études relatives au tunnel de Tichka (Marrakech-Ouarzazate) seront également lancées et les études concernant l’autoroute Oujda-frontières algériennes seront bouclées, a fait savoir M. Benkirane.

Dans le domaine du transport ferroviaire, M. Benkirane a souligné que cette période verra la réalisation de la ligne de train à grande vitesse Tanger-Casablanca et le lancement des études pour la ligne TVG vers Marrakech, ainsi que la contribution au développement du transport régional (Casablanca), le triplement de la voie ferroviaire Kenitra-Casablanca et le dédoublement des tronçons de la voie Settat-Marrakech, outre la mise à niveau de la ligne Sidi Kacem-Tanger.

Il sera procédé aussi à l’électrification de la voie Fes-Oujda (période étape Fes-Taza) et à l’élaboration des études d’élargissement du réseau classique (Beni Mella, Tanger, Tetouan), a-t-il ajouté.

Concernant les ports et le transport maritime, le chef de gouvernement a indiqué que l’entreprise Marsa Maroc entamera l’exploitation du terminal 4 du port Tanger Med, comme il sera procédé au lancement des travaux dans le terminal 3 du même port, et ce dans le cadre du partenariat avec le secteur privé. Quatre nouveaux ports à Safi, Nador ouest de la Méditerranée, Jorf Lasfar et Mhirez) sera réalisés. Ceux de Dakhla, Terfaya, Agadir, Larache, ELJebha et Sidi Ifni seront élargis. Un plan de développement de l’activité des réparations des chalutiers sera mis au point et les études pour de nouveaux grands ports seront lancées (Dakhla et Kenitra), a poursuivi M. Benkirane.

Par ailleurs, M. Benkirane a fait état de l’élaboration d’un schéma directeur national visant le renforcement des infrastructures aéroportuaires et le développement de quatre aéroports à Nador, Guelmim, Errachidia et Tan Tan. Le schéma directeur portera aussi sur l’extension de l’aéroport de Marrakech, des terminaux 1 et 2 de l’aéroport Mohammed V et des nouvelles aérogares à Beni Mellal, Fes, Zagoura, outre la réalisation d’une troisième piste d’atterrissage à l’aéroport Mohammed V.

S’agissant de la logistique, le rythme de la mise en Âœuvre de la stratégie sera accéléré et l’agence marocaine de développement logistique entamera son action effective, outre le parachèvement du système contractuel fixé par la stratégie nationale, a souligné encore M. Benkirane.

Dans ce sens, il sera procédé à la réalisation de la 2ere tranche du plan national des zones logistiques qui s’étend sur une superficie de 2080 hectares, à la réalisation des premières parties des cinq zones logistiques ferroviaires Mita, Zenata, Fes, Marrakech et Tanger. Des plans relatifs aux céréales et produits pétroliers verront également le jour, plus le raccordement de plusieurs régions et zones industrielles au réseau ferroviaire. Le port à sec de la zone logistique de Zenata sera aussi aménagé et la voie maritime Zenata-Casablanca réalisée, a poursuivi le chef de gouvernement.

Evoquant le volet de la transparence, la bonne gouvernance et l’efficacité, M. Benkirane a affirmé que la stratégie du gouvernement vise la création d’une administration ouverte et équitable en ce qui concerne les services qu’elle dispense, tout en renforçant la concurrence libre et équilibrée, ainsi que la mise en place des bases d’un partenariat avancé avec le secteur privé et les opérateurs publics, l’amélioration de l’efficacité dans l’action, la gestion optimale et la promotion des ressources humaines.

En ce qui concerne la promotion de la qualité et la sécurité des services de transport, M. Benkirane a relevé que la stratégie mise en place vise à assurer les conditions de sécurité au niveau de différentes catégories du transport et la proposition des mesures pratiques devant résoudre les problématiques liées à la sécurité routière et en limiter les effets, tout en réduisant le nombre croissant des accidents de la route et celui des tués.

Pour conclure, le chef de gouvernement a rassuré que le ministère de l’équipement et des transports veille à mettre en place une nouvelle politique efficace en matière d’entretien des routes et des infrastructures dans les aéroports, les ports et du réseau routier et ferroviaire, outre la révision du système juridique lié à la mise à jour des textes d’application et à l’élaboration des cahiers de charges relatifs aux auto-écoles, aux établissements d’éducation à la sécurité routière, au réseau de controle technique des véhicules et à la procédure nécessaire à la création et de gestion des comités administratifs chargés d’enquêter sur les causes des accidents mortels.

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *