La presse électronique en phase d’être intégrée dans la stratégie Maroc Numeric

La presse électronique en phase d’être intégrée dans la stratégie Maroc Numeric

Le ministère de la communication compte élaborer un programme visant l’intégration de la presse électronique dans la stratégie Maroc Numeric

, a indiqué le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Mutapha El Khalfi.Intervenant, samedi à Rabat, lors d’une table ronde organisée par le Centre d’études et de recherches en sciences sociales (CERSS) sur le « rapport national sur Société et médias », le ministre a estimé que la question de l’intégration de la presse électronique dans la stratégie Maroc Numeric sera à l’ordre du jour de la journée d’étude que compte organiser le ministère, le 10 mars prochain à Rabat, sur la presse électronique, outre d’autres sujets relatifs aux volets juridique, déontologique et de soutien.

Au vu de l’affluence croissante sur les sites d’information, il devient impératif d’élaborer ce genre de programme, a insisté le ministre, faisant savoir qu’il a tenu une série de rencontres avec des représentants de ces sites pour examiner les problèmes et trouver les solutions adéquates.

La stratégie Maroc Numeric, a-t-il expliqué, vise à faire des nouvelles technologies de l’information un vecteur de développement et permettre au Royaume d’accéder à l’économie électronique mondiale, notamment à travers la facilitation d’accès des citoyens à Internet Haut Débit et l’encouragement de la connaissance et de l’échange.

M. El Khalfi a, par ailleurs, indiqué que les cahiers des charges du pole public sont en cours d’élaboration selon une approche participative, avant de se pencher sur les contrats-programmes et le cadre juridique de ces établissements.

A cet égard, a-t-il dit, le ministère compte lancer « un plan d’urgence pour le sauvetage des radios régionales », et ce après une réunion, tenue, jeudi, avec les responsables de ces stations qui l’ont informé de la situation déplorables que vivent les radios.

Evoquant les dossiers de la presse écrite et de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), le ministre a affirmé que toutes les mesures entreprises par son département s’inscrivent dans un cadre participatif.

De son coté, le directeur du CERSS, M. Abdellah Saaf, a estimé que « toutes politique publique de l’information, est une politique structurante de la société », appelant à garder le débat à ce propos « ouvert » dans le cadre d’une société démocratique et compétitive abritant les débats politiques dans toutes leurs dimensions.

Il a, toutefois, mis en garde contre « la circonscription du domaine » sous le prétexte de « la feuille de route », soulignant que les forces politiques pourraient avoir des avis différents en la matière, mais, a-t-il relevé, elles sont tenues d’apporter des propositions concrètes et pointues qui ne font pas uniquement dans les généralités.

Le coordinateur national du débat national sur les médias et la société, M. Jamal Eddine Naji a, quant à lui, exposé les différents axes du rapport national sur Société et médias, fruit du débat lancé fin janvier 2010.

Mots Clefs:
MarocPresse

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *