La police israélienne panique et tue un Erythréen, pris pour un assaillant

La police israélienne panique et tue un Erythréen, pris pour un assaillant

Un Erythréen a été abattu, dimanche au sud d’Israël, par les forces d’occupation qui l’ont pris pour un assaillant, a annoncé lundi la police israélienne.

Le ressortissant erythréen était dans la gare routière de Beersheba, au sud d’Israël, au moment où un Arabe israélien a poignardé mortellement un soldat israélien et blessé dix autres personnes, avant d’être tué par les forces de sécurité.

Des vidéos publiées sur internet montrent un policier israélien tirer sur un homme, probablement la victime érythréenne. Sur une autre vidéo, apparemment filmée après la mort de l’assaillant, apparaît une foule en train de frapper l’Erythréen à coups de pied, dont un violent dans la tête.

L’auteur de l’attentat a été identifié lundi par la police comme étant Muhanad Khaleel Uqbi, un Arabe israélien de 21 ans.

Bien qu’ils détiennent la nationalité israélienne, les Arabes israéliens (17,5 pc de la population), descendants des Palestiniens restés chez eux après l’éclatement du conflit judéo-arabe en 1948, font montre de solidarité avec les Palestiniens.

La Cisjordanie et Al-Qods occupée sont le théâtre, depuis deux semaines, d’agressions israéliennes ayant pris la forme d’une sanction collective contre le peuple palestinien. Dans ce qui est assimilé à une nouvelle Intifada, des jeunes palestiniens, révoltés par la profanation de la Mosquée Al-Aqsa par des extrémistes juifs et les agressions répétées de l’armée d’occupation contre les fidèles, ont multiplié les attaques à l’arme blanche contre les Israéliens.

Mots Clefs:
Palestine

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *