La manifestation du syndicat de Chabat interdite par les autorités

La manifestation du syndicat de Chabat interdite par les autorités

Une manifestation prévue dimanche à Rabat, au Maroc, à l’appel d’un syndicat proche de l’Istiqlal a été interdite par les autorités pour « raisons de sécurité », a affirmé vendredi le porte-parole de ce parti d’opposition, Adil Benhamza.

« Nous avons reçu la décision d’interdiction par écrit, ce matin, prétextant des raisons sécuritaires », a indiqué M. Benhamza, joint par téléphone.

La manifestation, qui visait à « dénoncer la politique antisociale » du gouvernement, était prévue dimanche à l’appel de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), un syndicat proche de l’Istiqlal, parti conservateur passé avec fracas dans l’opposition l’an dernier.

« Nous ne manifesterons donc pas dimanche, car nous sommes un parti responsable. Mais c’est très inquiétant », a encore commenté M. Benhamza.

Les autorités n’ont fait aucune déclaration sur cette interdiction.

Une manifestation contre la politique du gouvernement a déjà été organisée début février par trois autres syndicats, et 2.000 à 3.000 personnes avaient défilé dans le calme dans les rues de Rabat.

En septembre, quelques milliers de personnes avaient également manifesté contre la « vie chère » et le gouvernement, à l’appel de l’UGTM.

Parti de l’indépendance, l’Istiqlal a claqué la porte de la coalition emmené par le Parti justice et développement (PJD, islamiste) l’été dernier, contraignant le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à un remaniement.

Les islamistes sont désormais en minorité dans ce gouvernement qui est appelé à entreprendre de délicates réformes sociales, sur la subventions de produits de grande consommation (« caisse de compensation ») ou encore les retraites.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *