La hausse des prix des carburants s’inscrit dans le cadre de la réforme de la caisse de compensation (M. Benkirane)

La hausse des prix des carburants s’inscrit dans le cadre de la réforme de la caisse de compensation (M. Benkirane)

La hausse des prix du gasoil, de l’essence et du fuel industriel s’inscrit dans le cadre de la réforme de la Caisse de Compensation destinée à la maitrise de ses fonds afin qu’ils bénéficient d’une manière directe aux populations défavorisées, a assuré le Chef du Gouvernement, M. Abdellilah Benkirane.

La Caisse de compensation a été mise en place afin de venir en aide aux personnes défavorisées et de rétablir l’équilibre social, a souligné M. Benkirane lors d’une émission spéciale, diffusée mercredi soir par les chaînes de télévision nationales (Al Aoula et 2M) et régionale (Chaine de Laâyoune).

M. Benkirane a, en outre, rappelé que la Caisse de Compensation, dotée en 2012 d’un budget de 32,5 milliards de dirhams (MMDH), subventionne un certain nombre de produits de base, notamment le blé (2 MMDH), le sucre (4 MMDH), le gaz butane (12 MMDH) et les carburants.

Les réformes entreprises par le gouvernement sont aussi nécessaires que coûteuses et ont pour principal objectif d’apporter aux catégories sociales défavorisées (veuves, femmes divorcées, handicapés, personnes âgées etc) une aide directe, a-t-il ajouté, notant que les personnes bénéficiaires doivent disposer d’un compte bancaire ou d’un compte CCP, outre la Carte d’identité nationale.

La hausse des prix des carburants, qui intervient dans une conjoncture internationale assez difficile, est un choix stratégique dans la mesure où elle permettra d’éviter une réduction du budget d’investissement (école, hopitaux, routes etc), qui pourra avoir des retombées désastreuses, a-t-il poursuivi, notant qu’en l’absence d’une telle décision le déficit budgétaire atteindrait les 7,5 pc.

Par ailleurs, la hausse des prix des carburants est une décision à portée limitée étant donné qu’elle ne se répercutera pas sur les prix du transport des personnes et des marchandises, a-t-il dit, soulignant que le gouvernement s’engage à assurer sa mission de controle pour lutter contre toute forme de spéculation.

M. Benkirane a par ailleurs affirmé que le gouvernement Âœuvre en faveur du renforcement de l’attractivité économique du Royaume à travers la promotion de l’investissement national et international, rappelant à ce sujet ses différentes rencontres avec les responsables de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ainsi qu’avec plusieurs investisseurs étrangers qui ont exprimé leur disposition à investir au Maroc.

Au sujet des élections communales, M. Benkirane a indiqué que ces échéances ne peuvent se tenir en décembre 2012 et que leur date dépend de la mise en oeuvre des dispositions de la nouvelle Constitution relatives à la régionalisation avancée.

Concernant le dossier de l’intégration directe des diplomés chomeurs dans la fonction publique, le chef du gouvernement a affirmé que l’accès à la fonction publique se fera après concours conformément aux règles de mérite, d’égalité des chances et de transparence, rappelant la mise en place par le gouvernement d’une commission ministérielle chargée du suivi des dossiers de l’emploi, présidée par le ministre d’Etat, Abdellah Baha.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *