La Grande-Bretagne et la Suède reconnaissent l’état de Palestine

La Grande-Bretagne et la Suède reconnaissent l’état de Palestine

Les députés britanniques se sont prononcé lundi soir pour la reconnaissance d’un Etat palestinien dans une motion appelant leur gouvernement à en faire de même, mais le vote était non contraignant.

Dix jours après l’annonce faite par la Suède, immédiatement critiquée par Israël, qu’elle allait reconnaître l’État de Palestine, les parlementaires du Royaume-Uni ont adopté par 274 voix contre 12 une motion appelant le gouvernement britannique à « reconnaître un Etat palestinien aux côtés de l’Etat d’Israël » comme une « contribution pour assurer une solution négociée consacrant deux Etats » dans cette région.

La décision du premier ministre de la Suède de reconnaître l’Etat de Palestine se passera de l’aval du Parlement.  « C’est un décret du gouvernement. Ça ne passe pas par le Parlement », a expliqué lundi 6 octobre Karin Nylund, une porte-parole du ministère des affaires étrangères.

Entré en fonctions vendredi, le nouveau gouvernement de la Suède, alliant sociaux-démocrates et Verts, ne contrôle qu’une minorité de 138 sièges sur 349 au Parlement.  Le projet, qui ferait du pays scandinave un pionnier parmi les pays occidentaux de l’Union européenne, doit encore être avalisé en conseil des ministres, à une date qui n’a pas encore été décidée.

Mots Clefs:
Palestine

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *