La France ferme vendredi ses ambassades, consulats et écoles dans 20 pays

La France ferme vendredi ses ambassades, consulats et écoles dans 20 pays

La France a décidé de fermer vendredi ses ambassades, consulats, centres culturels et écoles dans une vingtaine de pays par précaution contre d’éventuelles manifestations violentes contre ces établissements après la publication par un hebdomadaire français de caricatures blasphématoires du prophète, a annoncé mercredi le

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères n’a pas précisé les pays concernés se limitant à rappeler les « instructions  » du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius pour que « dans tous les pays où cela pose problème, on prenne des mesures de sécurité particulières ».

Dans l’immédiat, la France a « renforcé la sécurité » de ses ambassades et consulats, au niveau des  » procédures de sécurité pour l’accès aux locaux « , a-t-il précisé.

D’autres mesures comprennent « un message de prudence adressé aux Français installés dans ces pays pour qu’ils ne prennent aucun risque et d’éviter les attroupements  » et « un message de vigilance » aux agents présents dans les ambassades et consulats français dans les pays concernés.

Le Quai d’Orsay a également rappelé aux autorités des pays concernés « qu’elles devaient assurer la sécurité » de tous ces établissements diplomatiques qui relèvent de « leur responsabilité, en application des conventions internationales ».

En réaction à la déferlante de manifestations dans le monde arabo-musulman contre le film blasphématoire de l’Islam, , M. Fabius a souligné, dans une interview à radio « France Info » que « Compte-tenu de ce film totalement imbécile, la vidéo absurde qui a été diffusée, il y a une émotion dans beaucoup de pays musulmans ».

Au sujet de la publication de caricatures par l’hebdomadaire français « Charlie Hebdo » qui a récidivé par des caricatures attentatoires à l’image du prophète, il a dit : »Est-ce que c’est pertinent et intelligent dans ce cadre-là de mettre un peu d’huile sur le feu? La réponse est non ».

Mots Clefs:
France

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *