La fondation de la Mosquée Hassan II nie avoir autorisé le tournage de séquences d’un clip d’une chanteuse libanaise

La fondation de la Mosquée Hassan II nie avoir autorisé le tournage de séquences d’un clip d’une chanteuse libanaise

La Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca a nié, mercredi, avoir autorisé la chanteuse libanaise Amal Hijazi à tourner des séquences de son clip sur l’esplanade de la mosquée.

« La Fondation n’a pas autorisé la chanteuse ni tout autre personne à filmer de telles prises et ne le fera jamais », affirme-t-elle dans un communiqué transmis mercredi à la MAP.

Le tournage de pareilles séquences n’a aucunement fait l’objet de préparation technique ou logistique sur l’esplanade de la mosquée ni de contacts avec l’administration, précise-t-on de même source.

L’esplanade de la mosquée Hassan II connaît une grande affluence des touristes étrangers qui prennent d’habitude des photos ou des séquences vidéo pour immortaliser leur visite, sans pour autant attirer l’attention des services de sécurité sur place, relève le communiqué, précisant que le clip en question « ne pourrait que rentrer dans ce cadre ».

Mots Clefs:
Casablanca

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *