Khouribga : Grand soulagement des personnes atteintes d’insuffisance rénale

Khouribga : Grand soulagement des personnes atteintes d’insuffisance rénale

La réalisation de trois centres d’hémodialyse à Khouribga, Bejaâd et Oued Zem va alléger les souffrances longtemps endurées par les personnes atteintes d’insuffisance rénale et de leurs familles dans cette région.

La création de ces centres témoigne de la sollicitude particulière dont SM le Roi Mohammed VI entoure le secteur de la santé ainsi que Son affection pour les personnes atteintes d’insuffisance rénale dans la province de Khouribga, qui souffrait du manque de structures de prise en charge de cette maladie chronique qui touche toutes les catégories de la société.

Leur mise en service contribuera de manière significative au renforcement de l’infrastructure sanitaire de base, à l’amélioration des prestations sanitaires offertes aux personnes pauvres ou à revenu limité et au désengorgement de l’hopital provincial de Khouribga.

La province de Khouribga, dont la population est estimée à 505.000 habitants, dispose actuellement de 24 générateurs de dialyse, dont 16 au niveau de l’hopital provincial de Khouribga et 8 au centre de Oued Zem.

Cette offre devra être renforcée grâce à la création du centre de Bejaâd qui sera équipé de huit appareils de dialyse et à l’acquisition par une association locale de quatre autres appareils au profit du centre de Oued Zem.

Les établissements de santé du secteur public prennent en charge 121 personnes souffrant d’insuffisance rénale dans cette province, alors que le secteur privé dispose de 25 générateurs de dialyse et offre ses services à 86 personnes atteintes de cette maladie.

La mise en Âœuvre de ces infrastructures sanitaires s’inscrit en droite ligne des efforts visant l’amélioration des conditions d’accès aux soins de santé et la généralisation de la couverture médicale de base. Ces structures de traitement peuvent en effet accueillir les personnes bénéficiaires du régime d’assistance médicale (RAMED), qui constitue l’un des grands chantiers du règne de SM le Roi.

Ce régime public est fondé en effet sur les principes de l’assistance sociale et de la solidarité nationale au profit de la population démunie qui n’est pas éligible au régime de l’assurance maladie obligatoire.

Le régime d’assistance médicale bénéficiera à 8,5 millions de personnes économiquement faibles (28 pc de la population du Royaume), dont 4 millions vivant en état de pauvreté et 4,5 millions en situation de vulnérabilité.

Les bénéficiaires du RAMED sont couverts sans aucune discrimination due à l’âge, au sexe et à leurs antécédents pathologiques ou à leurs zones de résidence.

En outre, la réalisation des centres d’hémodialyse de Oued Zem et Bejâad est une concrétisation de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), une stratégie volontariste et ciblée mise en place par SM le Roi en 2005.

Saluée unanimement par la communauté internationale, cette stratégie a enregistré, depuis son lancement, des résultats prometteurs dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et la marginalisation, grâce à un engagement sans faille des autorités locales et des départements ministériels concernés et de l’implication des populations et des organisations la société civile.

Plaçant l’élément humain au centre de leurs préoccupations, les projets lancés à Khouribga, Oud Zem et Bejaâd, dans le cadre de l’INDH, ont contribué à l’amélioration de manière palpable des conditions de vie des habitants surtout en milieu rural.

Les trois centres d’hémodialyse, qui disposent de matériel et d’équipements modernes, vont contribuer certainement à l’élargissement de l’offre sanitaire dans la province de Khouribga, au développement des infrastructures hospitalières, au renforcement des services de santé de base et leur rapprochement des citoyens.

Mots Clefs:
Khouribga

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *