Khalid Alioua convoqué lundi par la BNPJ

Khalid Alioua convoqué lundi par la BNPJ

Khalid Alioua, l’ancien ministre et porte-parole du gouvernement d’Abderrahmane Youssoufi a été convoqué pour demain, lundi 12 mars, par la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ)

. Alioua, qui est interdit de sortie du territoire national, doit répondre pour de supposées malversations commises du temps où il dirigeait le Crédit immobilier et hotelier (CIH).

Dans son rapport de 2011, la Cour des comptes avait mis en cause la gestion de cet ex ministre ittihadi à la tête du CIH. Le parquet général avait alors chargé la BNPJ d’enquêter sur le « dysfonctionnement dans la gestion de la banque et les dépenses liées aux unités hotelières affiliées au CIH », ainsi que sur « le réaménagement des hotels et l’octroi d’avantages illégaux au profit de l’ancien président, de nombreux responsables dans la banque et de certains proches» de l’ancien ministre.

L’ancien ministre devra s’expliquer aussi sur la disparition d’œuvres d’art achetées pour les hotels, des honoraires d’avocats exorbitants (plus de quatre millions de DH), ainsi que l’acquisition abusive d’appartements, propriété de la banque, dont l’un ayant appartenu à un ex-militaire marocain qui avait alerté la presse à l’époque.

Il n’est pas impossible que Khalid Alioua aille rejoindre en taule son camarade de parti Abdelhanine Benallou, un ex-membre du comité central de l‘USFP et ancien directeur général de L’Office national des aéroports (ONDA), poursuivi et récemment incarcéré pour diverses malversations.

Khalid Alioua avait été nommé en 2004 à la tête du CIH après un retentissant scandale de corruption qui avait failli emporter la banque. Il était venu avec pour mission de nettoyer cette entité bancaire.

Une méchante blague qui circule actuellement signale que Alioua a bien travaillé. Il a tout nettoyé, même les caisses de la banque…

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *