Kénitra : Signature d’une convention pour la création d’un centre d’accueil des enfants victimes de la violence

Kénitra : Signature d’une convention pour la création d’un centre d’accueil des enfants victimes de la violence
0 commentaires, 26/12/2012, Par , Dans Régions

Une convention de partenariat visant notamment la création d’un centre régional d’accueil des enfants victimes de la violence sexuelle et corporelle a été signée, mardi à Kénitra, entre l’académie de l’éducation et de la formation de la région du Gharb-Chrarda-Beni-Hssen et l’association « Touche pas à mon enfant ».

La convention, signée par le directeur de l’académie, Abdellatif Youssoufi, et la présidente de l’association, Najat El Boukari Anwar, porte notamment sur la programmation d’activités pédagogiques, l’éducation à la culture des droits de l’Homme et la création d’un centre régional d’accueil des enfants victimes de la violence (sexuelle et corporelle) ainsi que et sur les moyens de suivi, d’accompagnement, d’écoute et d’orientation juridique.

En vertu de cet accord, l’association s’engage notamment à organiser des rencontres périodiques sur les questions de l’enfance auxquelles seront invités le directeur de l’académie, les délégués provinciaux du ministère de l’éducation et les acteurs pédagogiques, à mettre en place des clubs pour élèves dans les écoles et collèges et à créer une revue pédagogique périodique destinée à faire connaitre les questions de l’enfant et ses droits et à publier des contributions créatives des élèves de la région.

De son coté, l’académie doit encourager les initiatives de l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation dans la région, soutenir les activités de l’association et faire bénéficier les représentants de l’association de formations initiées par l’académie.

La convention prévoit aussi la mise en place d’une commission commune de suivi des activités et projets prévus.

S’exprimant à cette occasion, M. Youssoufi a estimé que l’école est appelée à s’ouvrir sur la société civile pour le renforcement de l’école citoyenne, proposant la création de conseils communaux des enfants pour les éduquer à la participation et leur donner la possibilité de se protéger eux-mêmes contre les dangers.

Pour sa part, Mme Najat Anwar a estimé que la signature de cette convention constitue une concrétisation des dispositions de la nouvelle constitution qui fait des acteurs de la société civile un partenaire principal. L’association Touche pas à mon enfant, a-t-elle ajouté, trouve des difficultés à avoir accès aux établissements scolaires et cette convention va lui permettre de jouer pleinement son role de lutter contre toutes les formes de maltraitance des enfants.

Mots Clefs:
Kénitra

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *