Kafala : L’Espagne s’engage à garantir l’éducation musulmane des enfants marocains

Kafala : L’Espagne s’engage à garantir l’éducation musulmane des enfants marocains

Vers un compromis sur le dossier d’une soixantaine de familles européennes, dont une quarantaine espagnoles, ayant déposé des demandes d’adoption d’enfants marocains avant la fameuse circulaire de Mustapha Ramid N ° 40 S/2. 

En visite Mardi à Madrid, le ministre de la Justice et des Libertés s’est engagé auprès de son homologue espagnol, Alberto Ruiz Gallardón, à accélérer la procédure de l’examen des juges des demandes d’adoption d’enfants marocains par des familles espagnoles. Les magistrats sont libres dans leurs verdicts. C’est le message, maintes fois, répété par Ramid face aux interrogations des députés et des conseillers. Le ministre Gallardón a plaidé pour « une solution qui soit avant tout humaine »  à même de mettre un terme aux inquiétudes des parents.

Des rapports sur l’évolution de l’éducation musulmane des enfants

La circulaire de Mustapha Ramid interdisant la kafala aux étrangers non-résidents au Maroc est motivée par des impératifs religieux. Sachant que le gouvernement mené par les islamistes modérés a admis les difficultés rencontrées dans le controle de l’éducation religieuse des enfants marocains une fois qu’ils aient quitté le royaume et a relevé que certaines familles en Europe avaient même changé les noms des enfants. Face à ces inquiétudes, l’exécutif de droite en Espagne s’est montré très compréhensif, PP et PJD sont issus de deux matrices religieuses très conservatrices.

Selon le quotidien El Pais, Alberto Ruiz Gallardón, ancien maire de Madrid, s’est engagé à garantir aux enfants adoptés en Espagne une éducation conforme aux préceptes de la religion musulmane. Le ministre a assuré à Mustapha Ramid que les services sociaux rédigeront des rapports, qui seront remis aux consulats marocains, sur l’évolution religieuse des enfants. Et c’est sur la base de ces documents, qu’un juge marocain pourrait décider de l’arrêt de la Kafala.

Ce dossier sera au menu de la visite de Juan Carlos au Maroc mi-juillet

Outre les engagements des deux gouvernements à trouver une solution à cette affaire, les familles espagnoles comptent sur le soutien de Juan Carlos. Les parents s’attendent à une intervention du roi d’espagne en leur faveur lors de sa visite, le 15 juillet, au Maroc où il sera reçu par le roi Mohammed VI. Les deux monarques ont déjà été sollicités par les familles dont certaines ont élit domicile au Maroc pour répondre au critère de la résidence exigé par la circulaire du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *