Intervention indélicate de l’ambassadeur des Pays-Bas au Maroc

Intervention indélicate de l’ambassadeur des Pays-Bas au Maroc
0 commentaires, 29/05/2013, Par , Dans Chroniques, Couverture

M. Ronald Gerard Strikker, l’ambassadeur du royaume des Pays-Bas au Maroc est attristé, et la raison de sa tristesse est la récente condamnation par un tribunal de Temara de deux individus accusés d’homosexualité.

M. L’ambassadeur nous a informés de son état d’âme sur sa page facebook et à travers une déclaration donnée à l’AFP ; il s’y est dit vraiment attristé par cette condamnation de deux homosexuels par les autorités marocaines, à trois ans de prison.

L’intrusion du chef de mission d’un pays étranger dans cette affaire nous conduit à lancer une discussion juridique et morale sur cette intervention.

Sur le fonds, le jugement mérite une réflexion juridique et politique, car la sentence prononcée se fonde sur des textes pénaux que la collectivité a entérinés et qui pénalisent et sanctionnent l’homosexualité ; et, comme chacun sait, la justice ne peut s’écarter de textes juridiques et législatifs. Aussi, si débat il doit y avoir, ce serait sur l’existence même de ces lois, et il ne fait pas de doute que M. l’ambassadeur sait parfaitement tout cela, car tout se produit de la même façon dans son pays, où les tribunaux jugent en fonction du corpus pénal et juridique qui est celui de la Hollande. Et puis, il est vraiment étrange que M. l’ambassadeur des Pays-Bas déclare que ce jugement est intervenu du fait des autorités marocaines, sans allusion au fait que c’est la justice qui a condamné ; cela donne à l’Occident le sentiment que cette décision a été prise par l’autorité administrative et non judiciaire, et le conduit à penser que cette affaire recèle une nature abusive. Et notons enfin que la déclaration du chef de mission hollandais a manqué de précision – pour ne pas employer un autre mot, par respect pour la personne de l’ambassadeur – du fait qu’il a dit que les deux personnes avaient été condamnées à trois ans de prison, alors qu’en réalité, le jugement porte sur trois mois.

D’autre part, la question reste posée quant à la légitimité et la légalité de l’intervention de l’ambassadeur d’un pays étranger dans des affaires strictement internes. Cette affaire est maroco-marocaine, et tous ses protagonistes sont marocains, et non hollandais. Alors, franchement, que vient faire le diplomate néerlandais là-dedans ?

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *