Inauguration de l’ autoroute Khouribga Béni Mellal par le Roi Mohammed VI

Inauguration de l’ autoroute Khouribga Béni Mellal par le Roi Mohammed VI

L’autoroute Khouribga Béni Mellal, inaugurée samedi par SM le Roi Mohammed VI, constitue un pas géant vers la promotion du développement de la région Tadla-Azilal en lui permettant, à l’aide d’une infrastructure d’un haut niveau de service, de se rapprocher des principaux pôles économiques du Maroc.

En effet, cette zone est dotée de ressources conséquentes, en ce sens que Khouribga abrite le gisement de phosphate le plus important du pays et Beni Mellal se prévaut d’une zone agricole de premier choix qui jouit de la proximité des ressources en eau exceptionnelles de l’Atlas voisin qualifiée de « château d’eau » du Royaume.

Faisant partie intégrante du projet global de construction de l’autoroute Berrechid Béni Mellal, officiellement lancée par SM le Roi Mohammed VI le 12 avril 2010 portant sur un linéaire de 172 km, ce projet vient compléter le réseau autoroutier Nord-Sud entre Tanger et Agadir et Est-Ouest entre Rabat et Oujda et permet de l’étendre à la zone centrale du pays.

Avec ses 95 km, elle porte le linéaire du réseau autoroutier en exploitation à 1.511 km tout en offrant aux usagers une infrastructure aux standards internationaux à même d’améliorer les conditions de circulation des 4000 véhicules qui l’emprunteront au quotidien.

A coup sûr, l’autoroute Khouribga -Béni Mellal présente de forts enjeux socio-économiques et un impact significatif sur l’environnement, l’aménagement du territoire et une amélioration de transport des personnes et des marchandises.

En plus de ses gains macro-économiques relatifs à la stimulation des investissements générés aussi bien pendant les travaux qu’après la mise en service, le projet apportera un certain nombre d’avantages aux usagers de la route.

Il s’agit notamment des gains de temps pour les usagers, de décongestionnement du réseau routier national, de consommation de carburant, d’exploitation des véhicules (hors carburant), de pollution et d’effet de serre, de confort et de sécurité.

Le projet de l’autoroute Khouribga -Béni Mellal intervient aussi pour accompagner les projets et programmes importants de développement lancés au niveau de la région Tadla-Azilal touchant les principaux secteurs d’activité socio-économiques, en particulier dans les domaines touristique, social et agricole.

La réalisation de ce projet entre dans le cadre du Contrat Programme entre l’Etat et la Société nationale des autoroutes du Maroc, signé le 2 juillet 2008 pour la période 2008-2015, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI.

A travers ce nouveau projet, le Maroc poursuit la mise en œuvre de son programme autoroutier structurant et ambitieux, avec un objectif de 1.800 kilomètres d’autoroutes ouverts à la circulation à l’horizon 2015.

Le rythme de réalisation des autoroutes est passé de 40 km par an au début des années 1990 à 100 km par an et jusqu’à plus de 160 Km annuellement ces dernières années.

De plus, le programme autoroutier a également été une occasion propice pour les entreprises marocaines d’adapter leurs capacités, intégrer des techniques et des technologies nouvelles et s’inscrire dans des démarches de qualité.

Dans le même contexte, SM le Roi a procédé, à la commune rurale Oulad Yaich, au lancement du programme de mise à niveau des axes stratégiques du réseau routier de la région Tadla Azilal.

Ce programme devrait marquer un tournant dans le développement des infrastructures routières dans la région en matière d’élargissement de l’accès des populations aux équipements et services et de résorption des déficits que connaît le monde rural dans les domaines des infrastructures et des services de base.

Ce genre d’infrastructures est de nature à favoriser la dynamisation de l’activité économique au niveau régional et de répondre à la demande croissante en matière de transport routier due au progrès économique et démographique enregistrés dans les différentes régions du Maroc.

Ces projets, qui illustrent à merveille l’adhésion de l’ensemble des acteurs concernés aux efforts visant le renforcement de l’infrastructure routière nationale, ambitionne d’améliorer le niveau de service de la route, de renforcer la sécurité routière et de développer les échanges au niveau régional.

Grâce au renforcement du réseau routier, les déplacements de biens et de personnes sont plus fluides. Les villes et régions desservies bénéficient de conditions d’accessibilité et de mobilité sûres, fiables et confortables. Le rapprochement entre régions se fait plus facilement et le potentiel de croissance augmente.

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *