Il se prend pour « un oiseau », son étudiant lui a concocté des biscuits… au cannabis

Il se prend pour « un oiseau », son étudiant lui a concocté des biscuits… au cannabis
0 commentaires, 26/03/2013, Par , Dans Monde

Un professeur s’est pris pour un oiseau et des étudiants ont eu des bouffées délirantes après avoir mangé des biscuits au cannabis cuisinés par l’un de leurs collègues.

A en croire le journal +La Voix du Nord+, l’histoire s’est passée mardi dernier à Arras (nord de la France) lorsque cinq jeunes et leur professeur de l’Institut universitaire de Technologie de Roanne, de passage à Arras pour un concours, étaient victimes de malaises, alors qu’ils étaient attablés pour dîner dans un hotel restaurant de la ville.

Voyant ses hotes vaciller, le patron de l’établissement a alerté les pompiers qui ont rapidement compris qu’il ne s’agissait pas d’une intoxication alimentaire, mais d’une intoxication au cannabis.

Mis sous pression, l’un des étudiants a fini par reconnaître avoir fait consommer des cookies au cannabis, appelés également « space cake » au professeur et aux cinq étudiants, à leur insu. Lui-même en avait mangé mais, manifestement plus habitué, n’avait pas souffert des mêmes symptomes.

Sauf que visiblement les gâteaux étaient un peu trop « chargés ». Les pompiers ont dû hospitaliser les cinq étudiants leur professeur, particulièrement atteint, a été placé en chambre pour « agités ».

Et pour cause, précise le journal régional, A l’entrée de l’hopital, à peine sorti du véhicule des pompiers, il s’est mis à battre des bras et faire comme l’oiseau… prêt à s’envoler ».

Le délire n’a pas du tout été au goût de l’enseignant, qui a déposé plainte une fois remis, contrairement aux étudiants, qui ont tout de même raté un concours préparé depuis deux ans.

Quand au cuisinier en herbe, il a sera convoqué au tribunal correctionnel d’Arras le 2 mai prochain pour administration de substances nuisibles

Mots Clefs:
France

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *