Huit morts dans l’incendie du Ferry italien au large de l’Adriatique, selon un dernier bilan des garde-côtes italiens

Huit morts dans l’incendie du Ferry italien au large de l’Adriatique, selon un dernier bilan des garde-côtes italiens

Un total de huit personnes ont été tuées dans l’incendie qui s’est déclaré, dimanche matin, à bord du ferry italien « Norman Atlantic », en mer Adriatique, alors que 407 autres ont été secourues, selon un dernier bilan des garde-côtes italiens.

Un précédent bilan annoncé en fin de matinée par le Premier ministre italien, Matteo Renzi faisait état de cinq victimes au moment où les opérations de sauvetage étaient en cours.

Lors d’une conférence de presse sur les réalisations de son gouvernement en 2014, le chef du gouvernement a tenu à saluer l’attitude du commandant du ferry, qui a été le dernier à quitter son navire.

Il s’est félicité par la même occasion « du travail extraordinaire » accompli par « les institutions italiennes » en remerciant les autorités grecques pour leur collaboration en vue de sauver des vies.

L’incendie s’était déclaré dimanche à l’aube (vers 4H30, à bord du « Norman Atlantic », un ferry construit en 2009, battant pavillon italien et affrété par la compagnie grecque Anek.

Le feu s’était propagé dans le pont réservé aux véhicules au moment où le bateau assurait la liaison entre Patras, en Grèce, et Ancône, en Italie.

Un responsable de la société italienne propriétaire du ferry a assuré que le bateau avait passé avec succès le 19 décembre dernier à Patras, en Grèce, une inspection consécutive à une réparation sur une porte coupe-feu.

« Les inspecteurs avaient découvert un petit défaut dans la porte 112, située sur le pont 5, celui sur lequel le feu s’est déclaré, selon nos informations », mais « cela a été immédiatement réparé et les inspecteurs étaient satisfaits », a-t-il déclaré.

Plusieurs responsables ainsi que des médias italiens appellent à « l’ouverture immédiate » d’une enquête sur les circonstances de ce drame afin de déterminer les responsabilités et les éventuels dysfonctionnements dans la structure du Ferry.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *