Grève des boulangers : Le gouvernement pour le dialogue et ne cédera pas au chantage

Grève des boulangers : Le gouvernement pour le dialogue et ne cédera pas au chantage

Le gouvernement qui croit au dialogue refuse la logique du chantage et toute atteinte au pouvoir d’achat des citoyens, a indiqué jeudi le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi, en réaction à la grève des boulangers, observée mercredi et jeudi.

Interrogé sur cette grève lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, M. El Khalfi a souligné que le marché n’a pas été affecté par ce mouvement puisque l’approvisionnement du marché par ce produit de première nécessité s’est fait de manière normale, précisant que ce mouvement n’a été suivi que par 14 à 16 pc des professionnels au premier jour et 11 pc le matin du second jour.

Le gouvernement est conscient que la gestion des questions sociales se fait dans le cadre du dialogue, a-t-il assuré, ajoutant que l’exécutif a réagi avec responsabilité aux revendications des syndicats et s’est engagé à accélérer la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du dialogue social.

Mettant l’accent sur les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de ce dialogue, le ministre a rappelé notamment la mise en place du système de l’indemnité pour perte d’emploi, l’annulation du seuil minimal de 3.240 jours de travail déclarés à la CNSS pour bénéficier de la retraite, la fixation de la retraite minimale à 1000 DH ainsi que la mise en application des dispositions de la promotion des fonctionnaires dont le coût va attendre 7 milliards de dirhams en 2014.

Mots Clefs:
GouvernementMaroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *