USA : Un homme blanc tue 3 juifs au Kansas

USA : Un homme blanc tue 3 juifs au Kansas

Un homme blanc lié aux milieux antisémites, a tué dimanche trois personnes dont un adolescent dans un centre communautaire et une maison de retraite juifs au Kansas (centre des Etats-Unis), à la veille de la Pâque juive.

Le chef de la police d’Overland Park, petite ville proche de Kansas City, a précisé lundi que le septuagénaire, Frazier Glenn Miller, alias Cross, placé en détention, ne connaissait pas les victimes de son équipée meurtrière à caractère antisémite.

Cross, entretenait depuis longtemps des liens avec les partisans de la suprématie blanche en tant qu’ancien leader du Ku Klux Klan, ainsi qu’avec l’antisémitisme, a annoncé une organisation qui traque les groupes entretenant la haine raciale, le Southern Poverty Law Center (SPLC).

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné ces meurtres d’un adolescent de 14 ans, de son grand-père et d’une femme de 70 ans, commis « selon tous les signes, par haine des juifs ».

« L’Etat d’Israël, avec tous les peuples civilisés, est engagé à combattre cette pestilence », a-t-il ajouté en adressant ses condoléances aux familles des victimes.

Originaire d’Aurora, dans le Missouri, Cross était membre d’un forum internet néonazi, le Vanguard News Network (Réseau d’information d’avant-garde), sur le site duquel il avait publié plus de 12.000 messages, a précisé le SPLC.

Lundi matin des membres de ce réseau échangeaient des centaines de messages se réjouissant de cette fusillade visant la communauté juive, qui a provoqué la consternation aux Etas-Unis à la veille de la Pâque juive.

Des témoins cités par des médias américains ont dit avoir entendu l’homme crier « Heil Hitler » lors de son interpellation, qui s’est déroulée sans violence.

Le chef de la police, John Douglass, s’est refusé à confirmer cette information.

« Manifestement, avec un tel acte de violence dans deux centres juifs, on peut se poser la question », du caractère antisémite de la fusillade, a-t-il convenu.

Le suspect a fait « plusieurs déclarations » dans la voiture de police qui l’emmenait au commissariat, a-t-il ajouté, sans toutefois en préciser la teneur.

Le président Barack Obama a condamné cette attaque « horrible » et présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Voir Vidéo

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *