FSM de Tunis: des acteurs marocains font échouer une tentative d’éléments algériens et du polisario de perturber une rencontre sur les conditions déplorables à Tindouf

FSM de Tunis: des acteurs marocains font échouer une tentative d’éléments algériens et du polisario de perturber une rencontre sur les conditions déplorables à Tindouf
0 commentaires, 27/03/2013, Par , Dans Couverture, Monde

Des acteurs de la société civile marocaine prenant part au Forum social mondial (FSM) qui se tient actuellement à Tunis ont fait échouer une tentative d’éléments algériens et du polisario visant à perturber une rencontre organisée à l’université tunisienne Al Manar et ayant pour objectif de mettre à nu les conditions tragiques des Marocains séquestrés à Tindouf dans le sud algérien.

C’est ainsi qu’un groupe d’une cinquantaine de personnes, principalement des Algériens et des éléments du polisario, ont envahi la tente abritant la rencontre, brandissant les drapeaux algérien et celui de la prétendue RASD, voulant perturber les témoignages d’anciens détenus marocains dans les geoles du polisario sur les conditions inhumaines dans les camps de Tindouf.

L’assistance et les participants, bien au fait des stratagèmes des ennemis de l’intégrité territoriale, ont fait appel aux services d’organisation du forum qui ont aussitot mis fin aux agissements provocateurs de ces groupes.

Dans une déclaration à la MAP, Yassin Belkacem, président du Réseau des associations de la communauté marocaine en Italie (RACMI), l’un des organisateurs de cette rencontre a indiqué que des acteurs de la société civile marocaine vont protester officiellement auprès des organisateurs du forum pour que soit mis fin à de telles provocations à l’avenir et dont le seul but est d’étouffer la vérité sur les conditions dramatiques dans les camps de Tindouf.

Lors de cette rencontre, trois anciens détenus marocains dans les geoles du polisario, Ali Othman, Dahi Agai et Abdallah Lamrani ont pris la parole successivement devant l’assistance, photos à l’appui, pour livrer leurs témoignages sur les exactions qu’ils ont subies dans les prisons du polisario où ils étaient privés des droits les plus élémentaires.

Mots Clefs:
Marocains

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *