France – Maroc : François Hollande affirmé sa volonté de « dépasser toutes les difficultés »

France – Maroc : François Hollande affirmé sa volonté de « dépasser toutes les difficultés »

Le président François Hollande a affirmé mardi sa volonté de « dépasser toutes les difficultés » qui ont pu récemment envenimer les relations entre la France et le Maroc, sur fond de contentieux judiciaire entre les deux pays.

« Je veux maintenir des relations de confiance et dépasser toutes les difficultés qui peuvent parfois surgir, parce que nous avons besoin l’un de l’autre, le Maroc de la France et la France du Maroc », a déclaré le président français en inaugurant une exposition sur « Le Maroc contemporain », à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris.

« Je veux que nos deux pays non seulement demeurent des partenaires d’exception mais puissent encore davantage coopérer dans tous les domaines », a-t-il ajouté aux côtés de la princesse Lalla Meryem, soeur et représentante pour l’occasion du roi du Maroc, Mohammed VI.

M. Hollande, qui à peine élu président avait reçu le souverain à Paris en mai 2012, puis effectué une visite d’Etat au Maroc en avril 2013, a souligné qu’il « veillerait personnellement » à ce que les relations franco-marocaines « puissent être amplifiées, consolidées et si c’était nécessaire relancées ».

Les relations entre Rabat et Paris sont extrêmement tendues depuis le dépôt en France en février dernier de plaintes pour torture à l’encontre de hauts responsables marocains, notamment le patron du contre-espionnage marocain Abdelattif Hammouchi.

M. Hollande a par ailleurs voulu rassurer les autorités marocaines, froissées que leur pays ait été classé par la France parmi ceux « à vigilance renforcée », après l’assassinat en septembre du Français Hervé Gourdel par des jihadistes algériens liés au groupe Etat islamique.

« Je ne voudrais pas que s’installe l’idée que ce serait dangereux aujourd’hui d’aller visiter le Maroc ou d’aller voyager au Maroc », a-t-il déclaré, soulignant que quelque 2 millions de touristes français s’y rendent chaque année.

Le ministre marocain du Tourisme Lahcen Haddad avait affirmé dimanche à l’AFP que le Maroc prenait « au sérieux » la baisse des réservations touristiques depuis la France, à la suite de l’assassinat d’Hervé Gourdel en Algérie et de l’appel à une « vigilance renforcée » des autorités françaises. Selon plusieurs responsables du tourisme, la baisse avoisine 15% pour la Tunisie et le Maroc, deux destinations d’ordinaire privilégiées à cette période de l’année.

Le président français a par ailleurs loué « le travail du Maroc pour promouvoir un discours de modération, de tolérance et de paix » face à l’expansion de groupes islamistes armés, notamment dans la région du Sahel.

Mots Clefs:
FranceMaroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *